Les forces israéliennes saccagent les bureaux de groupes de la société civile palestinienne

0
86
Logo Rêves Communs

Cette histoire est initialement apparue dans Common Dreams le 18 août 2022. Elle est partagée ici avec permission sous une licence Creative Commons.

Les forces israéliennes ont attaqué, saccagé et fermé les bureaux de plusieurs grands groupes de la société civile palestinienne en Cisjordanie aux premières heures de la matinée de jeudi, une décision que les organisations ont dénoncée comme des représailles pour leurs efforts visant à mettre fin à l’occupation qui dure depuis des décennies et à demander des comptes à Israël. pour ses crimes de guerre en cours.

Al-Haq, Addameer, le Centre Bisan pour la recherche et le développement, Defence for Children International-Palestine, l’Union des comités de travailleurs agricoles (UAWC) et l’Union des comités de femmes palestiniennes (UPWC) faisaient partie des groupes dont les bureaux en Cisjordanie étaient pris d’assaut par Israël, qui a accusé les organisations d’entretenir des liens avec des “terroristes”.

Les groupes nient cette allégation comme une diffamation visant à justifier la suppression par les forces israéliennes du travail légitime des droits de l’homme dans l’enclave occupée, qu’Israël a soumise à des années de bombardements, de raids militaires et d’étranglement économique.

Dans certains bureaux, les soldats israéliens ont barré les entrées et laissé derrière eux des avis indiquant que les activités des groupes ont été jugées illégales.

Al-Haq a déclaré jeudi que les soldats israéliens « ont fait exploser de force la porte de sécurité verrouillée » de ses bureaux à Ramallah, « faisant éclater la porte de ses gonds et faisant une descente dans les locaux, déclenchant les alarmes ».

Les soldats ont procédé à « systématiquement » infiltrer « chaque pièce », a poursuivi le groupe, « faisant sauter les gonds des portes verrouillées du service des finances, du bureau administratif, du bureau du directeur général et de la salle des serveurs principaux, causant des dégâts matériels ».

« En ciblant les organisations de la société civile palestinienne, Israël démantèle le tissu même de la société palestinienne et supprime systématiquement les institutions essentielles de contrôle et de contrôle nécessaires à une société viable et fonctionnelle fondée sur les principes de la démocratie, des droits de l’homme et de l’État de droit. loi », a ajouté le groupe, implorant la communauté internationale de « renverser immédiatement l’ordre militaire désignant les six organisations comme des associations illégales ».

Al-Haq a également exhorté les gouvernements à « prendre des mesures concrètes, telles que des restrictions commerciales et des embargos sur les armes, pour garantir qu’Israël soit tenu internationalement responsable de ses actes inhumains et systématiques d’apartheid, y compris la persécution des défenseurs des droits de l’homme palestiniens ».

Œil du Moyen-Orient ont rapporté que les raids ont eu lieu après que le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, « a annoncé mercredi que la désignation terroriste de trois des groupes était devenue loi ».

“Les trois autres, qui avaient contesté leurs désignations terroristes, ont vu leurs appels rejetés”, a noté le média. « Adalah, le Centre juridique pour les droits des minorités arabes en Israël, qui représentait les six groupes avec des avocats privés, a déclaré qu’aucune explication n’avait été donnée aux groupes.

Les avocats d’Adalah, le Dr Hassan Jabareen, Adi Mansour et Rabea Agbariah, et les avocats privés Michael Sfard et Jawad Boulos ont déclaré dans un communiqué qu'”Israël continue de persécuter les droits de l’homme palestiniens et les groupes de la société civile dans le but clair de faire taire toute critique à son encontre”.

“L’effort est dirigé par un ministre de la Défense, Benny Gantz, soupçonné d’avoir commis des crimes de guerre, dans le but de terroriser ceux qui témoigneront contre lui et ses actions”, ont-ils ajouté.

Source: https://therealnews.com/israeli-forces-ransack-offices-of-palestinian-civil-society-groups

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 5 / 5. Décompte des voix : 1

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire