Les magnats des médias d’extrême droite empoisonnent la démocratie française

0
100

JC

Son intérêt pour les médias d’information est vraiment assez récent. Il est vrai qu’il est entré dans le secteur au moment de la création de la télévision numérique terrestre (dite TNT en France), qui a permis l’ouverture de nouvelles chaînes. Il prend le contrôle d’une chaîne pour créer Direct 8 en 2005. C’est son premier pas dans le secteur des médias — avant il n’est pas vraiment dans l’information.

En 2014-2015, il prend cependant le contrôle du groupe Canal+, qui contenait à l’époque la chaîne d’information i>Télé, désormais rebaptisée CNEWS. A noter qu’il avait auparavant vendu Direct 8 au groupe Canal+, ce qui montre qu’il n’était pas forcément attaché aux médias d’information ! Il a donc repris le contrôle du diffuseur et pareil pour CSTAR qui s’appelait alors Direct Star [a premium music channel]. C’est ainsi qu’il est vraiment entré dans le monde de la télévision.

Plus récemment, on a vu la saisie du réseau radio Europe 1 du groupe Lagardère, l’été dernier. En 2019, il a annoncé qu’il allait racheter Prisma Media, le premier groupe de magazines en France, qu’il a finalement acquis en 2020. Et maintenant, nous avons le rachat de Journal du Dimanche (JDD) et Paris Match [also from Lagardère].

On a donc vraiment assisté à un changement de stratégie et d’échelle. Avant, on pouvait dire qu’il était dans les médias à cause de Vivendi et d’Universal Music — mais produire de la musique n’est pas la même chose que posséder des médias d’information, ce qui est vraiment nouveau pour Vincent Bolloré.



La source: jacobinmag.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire