Les talibans imposent l’ordre aux présentatrices de télévision afghanes de couvrir les visages | Actualités sur les droits des femmes

0
45

Les dirigeants talibans d’Afghanistan ont commencé à appliquer un nouvel ordre exigeant que toutes les présentatrices de nouvelles télévisées du pays se couvrent le visage lorsqu’elles sont à l’antenne.

Après l’annonce de l’ordre jeudi, seule une poignée de médias s’est conformée. Mais dimanche, la plupart des ancres féminines ont été vues le visage couvert après que le ministère du Vice et de la Vertu des talibans a commencé à appliquer le décret.

Le ministère de l’Information et de la Culture avait précédemment annoncé que la politique était “définitive et non négociable”.

“C’est juste une culture extérieure qui nous est imposée, nous obligeant à porter un masque, et cela peut nous créer un problème lors de la présentation de nos programmes”, a déclaré Sonia Niazi, présentatrice de télévision afghane TOLOnews.

Niazi a déclaré à Al Jazeera que pour la première fois, elle « ne se sentait pas bien du tout », alors qu’elle présentait des programmes.

“Ce décret est imprévisible pour toutes les présentatrices, car l’islam ne nous a pas ordonné de nous couvrir le visage”, a déclaré Niazi.

“Tous les érudits islamiques et personnalités politiques se sont opposés à ce décret.”

Les talibans ont également déclaré que les présentatrices pourraient porter un masque médical à la place. Quoi qu’il en soit, Niazi a déclaré qu’elle se sentait piégée par l’ordre de se couvrir le visage.

« Si de tels décrets sont promulgués et imposés aux femmes, alors les femmes de tout l’Afghanistan seront éliminées, comme nous le voyons maintenant que les femmes sont progressivement éliminées », a-t-elle déclaré.

Dans un geste de solidarité envers les collègues féminines, le personnel masculin de la chaîne s’est couvert le visage de masques, y compris le principal lecteur de nouvelles du soir.

Un responsable des médias locaux a confirmé que sa station avait reçu l’ordre des talibans la semaine dernière, mais dimanche, elle a été forcée de l’appliquer après avoir été informée qu’elle n’était pas à discuter.

Il a parlé à condition que lui et sa station restent anonymes par crainte de représailles des autorités talibanes.

“Aucun fondement dans l’Islam”

Au cours du dernier mandat des talibans en Afghanistan, de 1996 à 2001, ils ont imposé des restrictions écrasantes aux femmes, les obligeant à porter la burqa générale et les interdisant de la vie publique et de l’éducation.

Après avoir repris le pouvoir en août, les talibans ont d’abord semblé avoir modéré quelque peu leurs restrictions, annonçant aucun code vestimentaire pour les femmes.

Mais ces dernières semaines, ils ont opéré un virage brutal et intransigeant qui a confirmé les pires craintes des militants des droits de l’homme et a encore compliqué les relations des talibans avec une communauté internationale déjà méfiante.

Plus tôt ce mois-ci, les talibans ont ordonné à toutes les femmes en public de porter des vêtements de la tête aux pieds qui ne laissent que leurs yeux visibles. Le décret stipulait que les femmes ne devraient quitter la maison qu’en cas de nécessité et que les parents masculins seraient passibles de sanctions pour les violations du code vestimentaire des femmes, en commençant par une convocation et en passant par des audiences au tribunal et des peines de prison.

Les dirigeants talibans ont également interdit aux filles d’aller à l’école après la sixième année, renversant les promesses précédentes des responsables talibans selon lesquelles les filles de tous âges auraient droit à une éducation.

Fawzia Koofi, ancienne vice-présidente du parlement afghan, a déclaré à Al Jazeera que l’ordonnance la plus récente “n’a aucune justification”.

“Certains individus au sein des talibans ont juste essayé d’imposer leurs propres principes auto-interprétés sous le nom de religion. Cela n’a aucun fondement dans l’islam », a déclaré Koofi.

Koofi a déclaré que depuis que les talibans ont pris le pouvoir, ils ont publié de nombreux décrets éliminant les libertés et libertés des femmes.

“Je crois que les talibans sont [focusing on women’s outfits] pour détourner l’attention du public des principaux problèmes dont souffre le pays, y compris la crise économique que les talibans n’ont même pas été en mesure de publier un seul décret pour y remédier, à la corruption croissante, à la guerre », a déclaré Koofi.

Source: https://www.aljazeera.com/news/2022/5/22/afghan-women-tv-anchors-forced-to-cover-faces-under-taliban-order

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire