Lieu choisi pour les pourparlers de paix Russie-Ukraine — RT World News

0
85

La Turquie accueillera le prochain cycle de négociations en face à face entre Moscou et Kiev

Istanbul sera le site de la prochaine série de pourparlers de paix en face à face entre les négociateurs russes et ukrainiens, alors que le président turc Recep Tayyip Erdogan tire parti de ses bonnes relations avec les deux voisins de la mer Noire dans le but d’aider à mettre fin au conflit.

David Arakhamia, chef de la majorité du parlement ukrainien et négociateur en chef pour Kiev, a annoncé dimanche les derniers pourparlers de paix. Les négociations doivent avoir lieu du 28 au 30 mars, donnant à nouveau à Ankara un rôle de premier plan dans la tentative d’aider à résoudre la crise. La Turquie a accueilli les ministres des Affaires étrangères de la Russie et de l’Ukraine à Antalya au début du mois.

En tant que membre de l’OTAN, la Turquie a tenté de trouver un équilibre entre la condamnation de l’offensive militaire russe en Ukraine et le maintien de ses liens économiques et de défense étroits avec Moscou. Ankara s’est opposée aux sanctions occidentales contre la Russie, mais elle a également rejeté une demande d’autoriser les navires de guerre russes à naviguer à travers le détroit turc jusqu’à la mer Noire.




S’exprimant dimanche au Forum de Doha, le porte-parole d’Erdogan, Ibrahim Kalin, a mis en garde contre l’isolement de Moscou, reconnaissant que la Russie “doit être entendu d’une manière ou d’une autre.” Il ajouta, “Si tout le monde coupe les ponts avec la Russie, alors qui va leur parler, en fin de compte?”

Lors d’un appel téléphonique dimanche, Erdogan aurait exhorté Poutine à instaurer un cessez-le-feu et à améliorer les conditions humanitaires en Ukraine.

La position de la Turquie est similaire à celle de l’Afrique du Sud, où le président Cyril Ramaphosa a résisté à la pression internationale pour adopter une position anti-Moscou plus dure et a appelé à des négociations. Ramaphosa a proposé de servir de médiateur pour les pourparlers de paix entre la Russie et l’Ukraine et a déclaré la semaine dernière que l’OTAN était au moins en partie responsable d’avoir provoqué le conflit.

LIRE LA SUITE:
Le président sud-africain accuse l’OTAN d’être responsable de l’Ukraine

“La guerre aurait pu être évitée si l’OTAN avait tenu compte des avertissements de ses propres dirigeants et responsables au fil des ans selon lesquels son expansion vers l’est conduirait à une plus grande, et non moins, instabilité dans la région”, a-t-il ajouté. a déclaré le président sud-africain.

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire