L’intoxication a jugé une défense valable pour les crimes violents

0
86

La Cour suprême du Canada a abrogé une loi de 1995 qui rendait une telle défense illégale

Les accusés accusés de crimes violents comme le meurtre et l’agression sexuelle peuvent utiliser l’intoxication extrême auto-induite – connue sous le nom d ‘«automatisme sans trouble mental» – comme moyen de défense devant un tribunal pénal, a décidé vendredi la Cour suprême du Canada.

Le tribunal a statué qu’une loi de 1995 interdisant ce type de défense allait à l’encontre de la Charte canadienne des droits et libertés.

« Son impact sur les principes de justice fondamentale est disproportionné par rapport à ses avantages publics primordiaux. Il devrait donc être déclaré inconstitutionnel et sans effet ni force de loi », Le juge Nicholas Kasirer a souligné.

La loi a violé la Charte parce que la décision de l’accusé de s’enivrer ne signifie pas qu’il prévoyait de commettre une infraction violente, a expliqué Kasirer. Il a également permis aux tribunaux de condamner une personne sans avoir à prouver de mauvaises intentions, a-t-il ajouté.

Lire la suite

Le programme pourrait voir des criminels échapper aux poursuites pour coups et blessures sexuels – médias

La question a été portée devant la Cour suprême l’automne dernier et concernait trois affaires distinctes. L’un d’eux concernait David Sullivan de Calgary, qui avait pris un médicament sur ordonnance connu pour provoquer une psychose dans une tentative de suicide en 2013, mais a fini par poignarder sa mère, qu’il croyait être une extraterrestre à ce moment-là en raison de son état psychotique. .

Sullivan s’est vu interdire d’utiliser la défense d’intoxication extrême et a été reconnu coupable de voies de fait graves et de voies de fait avec une arme. Mais une cour d’appel a par la suite déclaré inconstitutionnelle la loi interdisant un tel type de défense et a acquitté l’homme des deux chefs d’accusation.

Les procureurs ont fait appel de cette décision devant la Cour suprême, qui a confirmé l’acquittement de Sullivan avec sa décision vendredi. Le ministre canadien de la Justice, David Lametti, a déclaré que le gouvernement étudiait attentivement la décision.

LIRE LA SUITE: Un chauffeur de camion ivre percute 34 voitures et provoque un incendie (PHOTO, VIDEO)

“Il est extrêmement important de souligner que la décision d’aujourd’hui ne s’applique pas à la grande majorité des cas impliquant une personne qui commet une infraction pénale en état d’ébriété”, Lametti a souligné dans un communiqué.

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire