L’Iran accuse les États-Unis du “Grand Satan” d'”inciter au chaos et à la terreur” | Nouvelles

0
64

Le président Raisi se joint au guide suprême Khamenei pour accuser les États-Unis d’avoir fomenté des manifestations meurtrières contre la mort d’une femme détenue par le gouvernement.

Le président iranien Ebrahim Raisi a accusé le président américain Joe Biden d'”incitation au chaos” après avoir exprimé son soutien aux manifestations contre la mort de Mahsa Amini, une femme décédée il y a près d’un mois alors qu’elle était détenue par le gouvernement iranien.

Les manifestations ont commencé à la mi-septembre après la mort d’Amini, 22 ans, après trois jours passés sous la garde de la «police de la moralité» iranienne pour avoir prétendument enfreint le code vestimentaire strict des femmes.

“Les remarques du président américain – qui incite au chaos, à la terreur et à la destruction d’un autre pays – rappellent les paroles éternelles du fondateur de la République islamique qui a appelé l’Amérique le Grand Satan”, a déclaré Raisi, faisant référence au feu l’ayatollah Ruhollah Khomenei.

“Le complot de l’ennemi doit être contré par des mesures efficaces pour résoudre les problèmes des gens”, a déclaré Raisi, selon un communiqué du bureau du président.

Des dizaines de personnes sont mortes dans les manifestations. La plupart étaient des manifestants, mais des membres des forces de sécurité sont également morts. Des centaines de manifestants ont été arrêtés.

Vendredi, Biden a déclaré: “Nous sommes aux côtés des citoyens, les femmes courageuses d’Iran.”

“Cela m’a étonné de ce que cela a réveillé en Iran”, a déclaré le président américain. “Cela a réveillé quelque chose qui, je pense, ne s’apaisera pas avant très, très longtemps.”

Le porte-parole iranien des affaires étrangères, Nasser Kanani, a déclaré dimanche : “L’Iran est trop fort pour que sa volonté soit influencée par l’ingérence… d’un politicien fatigué d’années d’échec”.

“Nous défendrons ensemble l’indépendance de l’Iran”, a écrit Kanani sur Instagram.

Les États-Unis ont émis de nouvelles sanctions contre des responsables iraniens le 6 octobre pour ce qu’ils ont appelé la «répression violente des manifestations».

Le mois dernier, le Trésor américain a également imposé des sanctions à la police des mœurs.

Raisi a accusé les États-Unis d’avoir déclenché des troubles dans le passé, affirmant qu’en raison de “l’échec de l’Amérique en matière de militarisation et de sanctions, Washington et ses alliés ont eu recours à la politique ratée de déstabilisation”.

Ce mois-ci, le guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei, a reproché aux États-Unis et à Israël d’être à l’origine des manifestations, les accusant d’essayer d’arrêter les « progrès » de l’Iran.

Source: https://www.aljazeera.com/news/2022/10/16/iran-accuses-biden-of-inciting-chaos-terror-amid-protests

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire