L’Iran dévoile une base souterraine de drones

0
41

La chaîne de télévision IRNA diffuse des images de l’intérieur de l’établissement, sans divulguer l’emplacement

Les médias d’État iraniens ont offert à leurs téléspectateurs un aperçu rare de l’une des bases de drones militaires souterraines du pays, avec les images montrant des rangées de drones de combat garés à l’intérieur de l’installation.

La vidéo diffusée samedi aurait été tournée dans la chaîne de montagnes du Zagros, qui s’étend de la côte iranienne du golfe jusqu’à sa frontière avec l’Irak et la Turquie au nord-ouest. Aucun autre détail concernant l’emplacement de la base n’a été divulgué, le correspondant expliquant qu’il lui avait fallu 45 minutes pour atteindre la base en hélicoptère depuis la ville de Kermanshah dans l’ouest de l’Iran. Tout au long du voyage, qui aurait eu lieu jeudi, le journaliste avait les yeux bandés et n’a été autorisé à voir ce qui l’entourait qu’à son arrivée.

Les images montraient des rangées de drones de combat transportant des missiles, garés dans un tunnel de plusieurs centaines de mètres de long, selon le rapport. Certains des drones militaires étaient apparemment armés de missiles Qaem-9, une copie iranienne du Hellfire air-sol de fabrication américaine. Un modèle présenté dans le rapport, le Kaman-22, serait capable de couvrir une distance d’au moins 2 000 kilomètres (1 245 miles).

Une vidéo diffusée à la télévision d’État a également montré le chef d’état-major des forces armées iraniennes, le général Mohammad Bagheri, et le commandant de l’armée Abdolrahim Mousavi inspectant la base souterraine.

Dans l’article, Mousavi a déclaré qu’il y avait “il ne fait aucun doute que les drones des forces armées de la République islamique d’Iran sont les plus puissants de la région.» Il a poursuivi en ajoutant que « Téhéran »la capacité de mettre à niveau les drones est imparable.

Le responsable militaire a également révélé que l’installation secrète était “plusieurs centaines de mètres sous terre.

Lire la suite

Le « premier porte-drone maritime autonome » au monde dévoilé

Selon le rapport, “plus de 100 drones de combat, de reconnaissance et d’attaque appartenant à l’armée sont conservés pour des opérations dans cette base.» Le général Bagheri a décrit la flotte de drones comme «stratégique.

Bagheri a toutefois souligné qu’il n’y avait pas de temps pour la complaisance, affirmant que les forces armées iraniennes “ne sous-estimons jamais les menaces, nous ne présumons jamais que l’ennemi est endormi et nous sommes constamment alertes et vigilants.

L’Iran a lancé son programme de drones militaires pour la première fois dans les années 1980, pendant la guerre avec l’Irak.

Les États-Unis, Israël et l’Arabie saoudite accusent Téhéran de fournir à ses alliés régionaux des drones de combat, le mouvement libanais du Hezbollah, le gouvernement syrien et les rebelles houthis du Yémen étant désignés comme les destinataires présumés.

Washington affirme que des drones iraniens étaient à l’origine de l’attaque de septembre 2019 contre une raffinerie de pétrole saoudienne et de l’attaque de juillet 2021 contre un navire commercial au large d’Oman qui a tué deux membres d’équipage.

L’Iran nie fermement toute implication.

En octobre 2021, le département américain du Trésor a imposé des sanctions au programme de drones de Téhéran.



La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire