L’Iran explique les explosions près d’une centrale nucléaire — RT World News

0
61

L’Iran a déclaré que les explosions au-dessus de la centrale nucléaire de Bushehr aux premières heures de lundi matin étaient liées à un exercice de défense aérienne, alors que l’armée lançait des jeux de guerre à travers le pays.

S’adressant aux médias d’État iraniens lundi, le vice-gouverneur de la province de Bushehr, Mohammadtaqi Irani, a déclaré que la centrale électrique avait organisé des manœuvres tôt le matin pour se préparer à une éventuelle future agression.

« Cet exercice de défense aérienne a eu lieu à 5 heures du matin, heure locale, avec une préparation et une coordination complètes avec les forces armées », Irani a déclaré.

Avant la déclaration d’Irani, il y avait eu des rapports de tirs anti-aériens dans la zone autour de la centrale électrique. Une vidéo circulant en ligne semble montrer des exercices de défense aérienne en cours.

Les médias d’État ont rapporté que l’Iran avait lancé la 17e édition de ses jeux de guerre annuels de cinq jours, Payambar-e Azam [The Great Prophet].

Les exercices conjoints se déroulent le long des rives du golfe Persique, dans le détroit d’Ormuz et dans les provinces d’Hormozgan, de Bushehr et du Khuzestan, et impliquent les unités terrestres, navales et aériennes du Corps des gardiens de la révolution islamique.

Pour marquer le début des exercices, un haut commandant militaire iranien a publié un message menaçant dirigé contre Israël. « Si Israël mène des attaques contre l’Iran, nos forces armées attaqueront immédiatement tous les centres, bases, routes et espaces utilisés pour mener l’agression », a déclaré le général de division Gholamali Rashid, promettant une “écrasement” réponse, selon Nournews.

Lire la suite




Les sites nucléaires iraniens sont depuis longtemps la source de l’attention internationale. Au cours de l’année écoulée, les parties se sont rencontrées sporadiquement à Vienne dans le but de remettre l’Iran et les États-Unis en conformité avec les termes d’un accord atomique de l’ère Obama, qui a mis des contraintes sur les ambitions nucléaires de Téhéran.

Le président de l’époque, Donald Trump, a unilatéralement retiré l’Amérique du Plan d’action global conjoint en 2018, réimposant de sévères sanctions économiques à l’Iran dans le cadre d’une campagne de pression maximale. L’Iran a répondu en revenant sur une série d’engagements qu’il avait précédemment acceptés dans le cadre de l’accord.

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici