L’Irlande accueillera une réunion informelle du CSNU sur la liberté des médias, Abu Akleh | Nouvelles des Nations Unies

0
45

Les 15 membres de la plus haute instance des Nations Unies devraient assister à la réunion de mardi.

La représentante permanente de l’Irlande auprès des Nations Unies a déclaré que son pays accueillera une réunion informelle du Conseil de sécurité qui discutera de la liberté des médias et fera la lumière sur le meurtre de la journaliste d’Al Jazeera, Shireen Abu Akleh.

Geraldine Byrne Nason a déclaré lundi que les 15 membres du Conseil de sécurité devraient assister à la session de mardi qui portera sur la liberté des médias et la sécurité des journalistes – des questions qui ont été mises en évidence par le meurtre d’Abu Akleh le 11 mai.

Byrne Nason présidera la réunion, qui sera informée par Irene Khan, rapporteuse spéciale des Nations Unies sur la liberté des médias et Jon Williams, membre du conseil d’administration de l’organisme de surveillance des médias, le Comité pour la protection des journalistes. Un journaliste de l’agence de presse AFP et un représentant d’Al Jazeera seront également présents lors de la séance d’information à l’ONU.

L’annonce intervient après qu’Abu Akleh, 51 ans, journaliste chevronné de la télévision arabe d’Al Jazeera, a été tué par balle le 11 mai alors qu’il couvrait un raid de l’armée israélienne dans la ville occupée de Jénine, en Cisjordanie.

Al Jazeera a accusé l’armée israélienne d’avoir tué Abu Akleh “de sang-froid” et a appelé à une enquête indépendante.

Des témoins et des collègues présents sur les lieux ont déclaré que les forces israéliennes avaient tiré sur Abu Akleh et blessé un autre journaliste palestinien.

L’armée israélienne et le Premier ministre ont d’abord déclaré que des combattants palestiniens étaient peut-être responsables. Il a déclaré plus tard qu’Abou Akleh avait peut-être été abattu par erreur par des tirs de l’armée israélienne.

La semaine dernière, les médias israéliens ont rapporté que l’armée israélienne ne mènerait pas d’enquête criminelle.

Condamnation mondiale

Le meurtre d’Abou Akleh, un Palestinien américain connu dans le monde arabe, a été condamné par la communauté internationale.

La condamnation a grandi après que les forces israéliennes ont battu des porteurs avec des matraques lors des funérailles d’Abu Akleh à Jérusalem, les faisant presque tomber son cercueil.

Le 13 mai, le Conseil de sécurité a appelé à une « enquête immédiate, approfondie, transparente, juste et impartiale » sur le meurtre d’Abu Akleh et a souligné la nécessité de garantir l’obligation de rendre des comptes.

La police israélienne a battu des personnes en deuil et des porteurs alors qu’ils portaient le cercueil de Shireen Abu Akleh lors de ses funérailles le 13 mai 2022 [Maya Levin/AP]

Le Bureau des droits de l’homme de l’ONU a également appelé à une enquête indépendante et a déclaré que le meurtre pourrait constituer un crime de guerre.

« Le meurtre d’Abou Akleh est une autre atteinte grave à la liberté des médias et à la liberté d’expression, au milieu de l’escalade de la violence en Cisjordanie occupée », ont déclaré des experts de l’ONU le 13 mai.

Les experts de l’ONU ont déclaré que la mort d’Abu Akleh est survenue au milieu d’un taux élevé d’attaques contre des journalistes palestiniens et d’une montée de la violence en Cisjordanie occupée et à Gaza. L’année dernière, ont déclaré les experts, a marqué le plus grand nombre de morts palestiniens résultant d’affrontements avec les forces israéliennes depuis 2014.

En vertu du droit international, les journalistes ne doivent pas être ciblés et doivent être protégés en tant que civils.

Le jour où elle a été abattue, Abu Akleh portait un casque et un gilet qui l’identifiaient clairement comme journaliste.

Le réseau basé à Doha a déclaré que le meurtre d’Abou Akleh était « destiné à empêcher les médias de faire leur devoir ».

Lundi, le ministère palestinien des Affaires étrangères a annoncé qu’il avait officiellement demandé à la Cour pénale internationale de mener une enquête sur le meurtre du journaliste d’Al Jazeera.

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, s’est dit “consterné par ce meurtre”.

Source: https://www.aljazeera.com/news/2022/5/23/ireland-to-host-informal-security-council-meeting-on-abu-akleh

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire