Ne vous attendez pas à ce que la génération du confinement nous sauve

0
39

Il y a une merveilleuse parole dans l’air Pensées et prières par The Drive-By Truckers qui frappe une note véritablement optimiste dans une chanson par ailleurs déprimante comme l’enfer :

Les pouvoirs en place sont dans la honte et la récompense
Quand Generation Lockdown a son jour
Ils jetteront tous les clochards dehors et videront le marais pour de vrai.

Vraiment une belle pensée. Et des études récentes semblent conforter cette vision rose de l’avenir.

Les sondages montrent un soutien croissant pour des lois plus strictes sur le contrôle des armes à feu parmi la génération Y et la génération Z, également connue sous le nom de Generation Lockdown. De même, les jeunes électeurs soutiennent massivement l’action contre le changement climatique, tandis que de grandes majorités de jeunes soutiennent les soins de santé gérés par le gouvernement. Au dire de tous, la jeune génération est plus tolérante envers les différences entre les gens et plus critique à l’égard de l’hypercapitalisme. Ils font moins confiance aux institutions telles que l’armée, la police et les institutions religieuses. L’adhésion syndicale augmente pour la première fois depuis des décennies.

Ainsi, si l’on en croit les sondages, l’Amérique semble se diriger vers un âge d’or de paix, de prospérité et de tolérance. Zut, si les choses continuent dans ce sens, les USA pourraient, dans quelques générations, avoir une qualité de vie égale à celle des pays nordiques.

Tout ce que nous avons à faire est de traverser les quarante prochaines années, jusqu’à ce que nous, les baby-boomers du néolithique et la génération X, soyons morts.

Temps pour une vérification de la réalité.

Le problème avec cette pensée pollyannaise est qu’elle ignore complètement le fait que nous vivons ne pas dans une démocratie qui fonctionne où la majorité règne, mais dans une corporatocratie, une oligarchie, un duopole, appelez ça comme vous voulez, où une petite classe dirigeante prend les rênes. Par conséquent, peu importe ce que veut la majorité de la génération Lockdown.

Pensez-y. Nous vivons dans une nation où la personne avec le moins de voix peut devenir président et le fait. Là où un corps non démocratique comme le Sénat américain (les 50 sénateurs démocrates représentent 41 millions d’Américains de plus que les 50 républicains) a une influence politique démesurée égale à celle du président. Où les milliardaires peuvent acheter les plus grands journaux, réseaux d’information télévisés et médias sociaux du pays et dépenser des millions pour vaincre les candidats politiques pro-syndicaux et pro-démocratie. Et où les Super PAC peuvent dépenser des millions pour acheter des politiciens et des élections. Le nôtre est un système politique dualiste où les deux partis – qui sont pratiquement indiscernables l’un de l’autre – ont réussi à écraser toutes les tentatives de formation de partis alternatifs.

Théoriquement, nous n’avons pas à attendre que les baby-boomers meurent. Le fait est qu’actuellement, la majorité des Américains veulent des soins de santé pour tous. La majorité des Américains veulent des lois sensées sur les armes à feu et une action contre le changement climatique. La majorité des Américains veulent Roe contre Wade pour rester en place.

Si nous vivions dans une véritable démocratie, ces choses seraient la loi du pays. Si les électeurs avaient un pouvoir réel, ces choses auraient été accomplies depuis longtemps.

Au contraire, il y a peut-être encore moins de raisons d’être optimiste quant à l’amélioration des choses dans les décennies à venir. Aujourd’hui, moins d’Américains obtiennent des diplômes universitaires et les diplômes universitaires sont absolument associés aux électeurs progressistes, aux électeurs qui exigent des choses comme le contrôle des armes à feu, les soins de santé pour tous et l’action contre le changement climatique.

Alors c’est sans espoir ? Il est impossible de réparer le système politique ?

Les penseurs que je respecte le plus, comme l’auteur Chris Hedges, insistent sur le fait que la corporatocratie ne va pas être réformée, donc la désobéissance civile est tout ce qui nous reste. Nous devons reconstruire les mouvements et mener des actes de désobéissance civile soutenus. Cela a fonctionné avant, et cela peut fonctionner à nouveau.

Mais nous ne pouvons pas attendre que Generation Lockdown montre la voie. Il sera alors trop tard.

Source: https://www.counterpunch.org/2022/06/03/dont-expect-the-lockdown-generation-to-save-us/

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire