Plus de 200 000 personnes risquent la famine en Somalie alors que les pluies font défaut : ONU | Nouvelles des Nations Unies

0
56

Près d’un quart de million de personnes sont au bord de la famine en Somalie frappée par la sécheresse alors que les prix des denrées alimentaires montent en flèche, selon les agences des Nations Unies.

Près d’un quart de million de personnes sont confrontées à la famine en Somalie alors que la sécheresse s’aggrave et que les prix mondiaux des denrées alimentaires atteignent des niveaux record, ont déclaré les agences des Nations Unies.

Les agences ont déclaré lundi qu’une quatrième saison des pluies consécutive avait échoué dans le pays de la Corne de l’Afrique, et les météorologues préviennent d’une autre saison des pluies inférieure à la moyenne plus tard cette année alors que le climat mondial devient plus erratique.

Cela provoque la pire sécheresse en 40 ans en Somalie et une grave crise de la faim.

Dans le même temps, les prix alimentaires mondiaux sont proches de niveaux records alors que la guerre russo-ukrainienne ébranle les marchés des céréales de base et des huiles comestibles.

Environ 213 000 Somaliens risquent de mourir de faim, soit près du triple par rapport aux niveaux attendus en avril, selon un communiqué du Programme alimentaire mondial (PAM), de l’Organisation des Nations unies pour l’enfance (UNICEF), et le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Les agences ont déclaré que quelque 7,1 millions de Somaliens, soit près de la moitié de la population, sont confrontés à des niveaux aigus d’insécurité alimentaire, ce qui signifie qu’ils seront à peine en mesure d’obtenir le minimum de calories dont ils ont besoin et pourraient devoir vendre des actifs pour survivre.

« Nous devons agir immédiatement pour éviter une catastrophe humanitaire », a déclaré El-Khidir Daloum, directeur de pays du PAM en Somalie.

« La vie des plus vulnérables est déjà menacée par la malnutrition et la faim ; nous ne pouvons pas attendre une déclaration de famine pour agir. C’est une course contre la montre pour prévenir la famine.

Environ trois millions de têtes de bétail sont mortes en Somalie en raison de la sécheresse qui dure depuis la mi-2021, un bilan terrible dans un pays essentiellement pastoral où les familles dépendent de leurs troupeaux pour la viande, le lait et le commerce, ont indiqué les agences.

Le sud de la Somalie est particulièrement menacé par la famine, où la présence de combattants du groupe armé al-Shabab rend difficile l’accès humanitaire.

Le plan de réponse humanitaire 2022 de l’ONU n’est financé qu’à hauteur de 18% à ce jour, et la Somalie est en concurrence avec d’autres points chauds d’urgence mondiaux pour le financement alors que l’insécurité alimentaire se propage dans le monde, ont ajouté les agences.

« Nous appelons la communauté internationale à agir rapidement alors que nous avons encore un espoir d’empêcher… une famine généralisée en Somalie », a déclaré le représentant de la FAO en Somalie, Etienne Peterschmitt.

En 2011, les conditions de famine ont tué environ un quart de million de personnes en Somalie. La moitié des personnes décédées étaient des enfants de moins de six ans.

Source: https://www.aljazeera.com/news/2022/6/6/famine-risk-rises-in-somalia-as-rains-fail-food-prices-soar-un

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire