Pourquoi les syndicats ne peuvent pas ignorer les travailleurs incarcérés

0
63

On estime que les deux tiers des plus d’un million de prisonniers aux États-Unis aujourd’hui sont des travailleurs incarcérés. Avec de nombreux prisonniers gagnant moins d’un dollar de l’heure et ceux qui refusent de travailler sont souvent confrontés à des représailles brutales sous la forme d’isolement punitif, l’exploitation par le travail est une partie importante de ce qui rend la vie dans les prisons américaines si brutale. Il n’est pas surprenant que la résistance des prisonniers se concentre souvent sur la question du travail, comme on l’a vu lors de la grève nationale des prisonniers de 2017. En dépit de ces réalités, les « questions de travail » et les « questions carcérales » sont trop souvent présentées comme des préoccupations distinctes. Michael Sainato, journaliste syndical américain et contributeur de Real News, rejoint Faire trembler les barreaux pour discuter des raisons pour lesquelles le mouvement syndical d’aujourd’hui devrait considérer la lutte dans les prisons comme un élément essentiel de la lutte pour la justice pour tous les travailleurs.

Michel Sainato est un journaliste basé à Gainesville, en Floride, et un contributeur régulier à Le gardien et Le vrai réseau de nouvelles.

Pré-production/Studio/Post-production : Cameron Granadino


TRANSCRIPTION

La transcription de cet entretien sera disponible dès que possible.

Mansa Musa, également connu sous le nom de Charles Hopkins, est un activiste social de 70 ans et ancien Black Panther. Il a été libéré de prison le 5 décembre 2019, après avoir purgé 48 ans, neuf mois, 5 jours, 16 heures, 10 minutes. Il co-anime l’émission originale TRNN Secouer les barreaux.

Plus de : Mansa Musa

Source: https://therealnews.com/why-unions-cant-ignore-incarcerated-workers

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire