Taxer les riches, loger les sans-abri

0
67

La perception de la taxe de l’initiative United to House LA sur des propriétés comme celles-ci, soulignent les partisans, permettrait à Los Angeles d’empêcher 475 000 locataires par an de devenir sans abri et de créer de nouvelles unités de logement pour 69 000 personnes au cours de la prochaine décennie.

Et ces gains proviendraient d’une taxe qui n’affecte qu’environ 3% des transactions immobilières dans les limites de la ville de Los Angeles. En mai dernier, la maison typique de Los Angeles vendue s’est vendue 910 000 $. Sur la base de ce chiffre, le prix de vente d’une maison typique de la ville devrait essentiellement quintupler avant de déclencher la taxe sur les manoirs United to House LA.

Sans ce déclencheur en place, pensent les défenseurs du logement abordable, Los Angeles fait face à une «crise humanitaire». La table ronde économique de la ville, pour sa part, prévoit 86 % de sans-abrisme au cours des quatre prochaines années.

“Nous n’avons pas vu”, note une militante locale derrière United to House LA, Laura Raymond de l’Alliance pour le transport communautaire, “notre gouvernement local prendre les mesures immédiates et audacieuses qui sont nécessaires”.

Ce gouvernement local sera sous la direction d’un nouveau maire après le jour des élections en novembre, et les deux candidats en lice pour la première place de la ville symbolisent quelque peu la dynamique politique qui a laissé Los Angeles si profondément divisée.

Au début du mois, le candidat à la mairie Rick Caruso, un promoteur immobilier milliardaire, avait dépensé près de 34 millions de dollars pour faire le second tour de novembre, soit plus de 11 fois les dépenses de sa rivale à la mairie, la représentante américaine Karen Bass, une ancienne organisatrice communautaire de South LA.

La prétention de Caruso à la gloire : Il a développé « les centres commerciaux de luxe les plus emblématiques de Los Angeles ». Pendant la campagne électorale, Caruso s’est engagé à «nettoyer» l’itinérance – et à sauter les forums publics sérieux sur la crise du logement de la ville.

Ces forums présentent la large coalition derrière l’initiative United to House LA, un effort qui a enrôlé des groupes allant de la Fédération du travail de Los Angeles et des syndicats individuels aux organisations de logement et à l’ACLU de Californie du Sud. Au total, quelque 150 groupes locaux se sont jusqu’à présent joints à la campagne.

L’opposition à l’initiative House LA se construit autour du financement des méga-développeurs de la ville et de divers autres intérêts immobiliers. Ces groupes, dit Alison Vu de United to House LA, “ne veulent pas que les millionnaires et les milliardaires paient leur juste part”.

Pendant ce temps, à l’échelle nationale, la répartition de la richesse immobilière reste tout sauf équitable. Entre 2010 et 2020, rapporte la National Association of Realtors, la richesse immobilière globale a augmenté de 8,2 billions de dollars pour atteindre 24,1 billions de dollars. Un énorme 71% de ce bond est allé aux ménages à revenu élevé qui gagnent plus du triple du revenu le plus typique de leur région. Les ménages à faible revenu n’en ont réalisé que 4 %.

Source: https://www.counterpunch.org/2022/07/04/tax-the-rich-house-the-homeless/

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire