Trudeau abandonne la Loi sur les mesures d’urgence — RT World News

0
241

Le Premier ministre canadien a révoqué l’ordonnance controversée qui avait donné au gouvernement des pouvoirs étendus pour réprimer les manifestants du mandat

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a mis fin à la loi d’urgence dans le pays après 10 jours après qu’elle ait été utilisée pour élargir la portée de l’autorité gouvernementale et policière afin d’expulser et de détenir les manifestants du « Freedom Convoy » qui avaient fermé un grand US -Passage frontalier du Canada ainsi qu’une grande partie d’Ottawa au cours des dernières semaines.

S’adressant à la nation mercredi soir, Trudeau a déclaré que la situation est “n’est plus une urgence.” Le dirigeant canadien a évoqué les pouvoirs élargis accordés aux forces de l’ordre, qui comprenaient le ciblage du financement des manifestants, comme “outils supplémentaires limités dans le temps” qui avait aidé la police à lever les blocages qui sévissaient centre-ville d’Ottawa.

Trudeau a dit qu’il est “confiant” maintenant que “lois et règlements en vigueur” sont “suffisant pour assurer la sécurité des personnes”.

Il a cependant semblé signaler que le gouvernement fédéral était prêt à intervenir si la situation tournait mal.

“Nous continuerons d’être là pour soutenir les autorités locales et provinciales si et quand cela sera nécessaire”, a déclaré le Premier ministre.




Près de 200 personnes ont été arrêtées alors que la police réprimait les manifestations du Freedom Convoy, et plus de 100 font face à diverses accusations. Des organisateurs comme Tamara Lich ont également été arrêtés la semaine dernière. Lich s’est vu refuser la mise en liberté sous caution, le juge déclarant cette semaine que son maintien en détention était “nécessaire à la protection et à la sécurité du public”.

La décision du Premier ministre, qui prend effet mercredi soir, est intervenue deux jours seulement après que les législateurs canadiens ont donné leur feu vert à l’extension des pouvoirs d’urgence. À l’époque, Trudeau que la situation était “fragile” et encore un “urgence.”

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire