Un tribunal pakistanais suspend l’action de la police contre Imran Khan jusqu’à vendredi | Nouvelles d’Imran Khan

0
294

L’ordonnance de la Haute Cour de Lahore désamorce une flambée de violence qui a vu des partisans de l’ex-Premier ministre s’affronter avec les forces de sécurité.

Une haute cour pakistanaise a ordonné à la police de reporter à vendredi une opération d’arrestation d’Imran Khan, désamorçant une flambée de violence qui a vu des partisans de l’ancien Premier ministre mener des batailles rangées avec les forces de sécurité.

L’assistant de Khan, Fawad Chaudhry, a déclaré jeudi que la Haute Cour de Lahore avait prolongé d’un jour l’ordre d’arrêter l’opération policière. Le ministre de l’Information de l’État, Amir Mir, a confirmé l’ordonnance du tribunal.

Le tribunal a également ordonné au parti Pakistan Tehreek-e-Insaf (PTI) de Khan de ne pas tenir son rassemblement électoral prévu à Lahore dimanche, lorsque le dernier match du tournoi de cricket Twenty20 de la Super League pakistanaise (PSL) se jouera dans la ville.

Mardi et mercredi, des dizaines de partisans de Khan, armés de matraques et de frondes, ont barricadé son domicile pour empêcher les forces de sécurité de l’arrêter pour ne pas s’être présenté au tribunal dans une affaire dans laquelle il est accusé d’avoir vendu illégalement des cadeaux d’État donnés à lui alors qu’il était premier ministre. Khan nie les accusations.

La tentative d’arrestation ordonnée par le tribunal, qui a commencé mardi, a déclenché des affrontements entre ses partisans et les forces de sécurité dans son quartier de Lahore, suscitant des craintes quant à la stabilité politique du Pakistan doté de l’arme nucléaire alors qu’il fait face à une crise économique.

La violence, au cours de laquelle des manifestants ont incendié des véhicules de police, un camion-canon à eau et des dizaines de voitures et de motos et lancé des bombes à essence sur les forces de sécurité en tirant des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc, s’est calmée après que la Haute Cour a interrompu l’opération policière mercredi.

La situation dans le quartier de Zaman Park à Lahore était calme jeudi, avec des images télévisées montrant un grand nombre de travailleurs du PTI rassemblés devant la résidence de Khan, certains portant des matraques.

La route menant à la résidence de Khan était bloquée par de grands conteneurs alors que les travailleurs du PTI gardaient son entrée. La connectivité Internet et téléphonie mobile, restée affectée pendant deux jours, a été rétablie.

Un tribunal inférieur d’Islamabad avait émis un mandat contre l’ancien joueur de cricket international Khan pour avoir défié les ordres de se présenter devant le tribunal pour avoir vendu illégalement des cadeaux d’État qui lui avaient été donnés par des dignitaires étrangers lorsqu’il était Premier ministre de 2018 à 2022. Khan nie les accusations. .

La Commission électorale du Pakistan avait déclaré Khan coupable et lui avait interdit d’exercer des fonctions publiques pendant un mandat parlementaire.

Les poursuites judiciaires contre Khan ont commencé après sa destitution lors d’un vote parlementaire au début de l’année dernière. Depuis lors, il réclame des élections anticipées et organise des rassemblements de protestation dans tout le pays, et a été blessé par balle lors de l’un de ces rassemblements.

L’actuel Premier ministre Shehbaz Sharif a rejeté les demandes de Khan, affirmant que les élections auraient lieu comme prévu plus tard cette année.

En janvier, le parti de Khan a décidé de dissoudre les assemblées législatives des provinces du Pendjab et de Khyber Pakhtunkhwa qu’il contrôlait afin de mettre davantage de pression sur le gouvernement pour qu’il annonce des élections nationales. Le Pakistan détient historiquement les élections provinciales et nationales ensemble.

Plus tôt ce mois-ci, la commission électorale a annoncé le 30 avril comme date du scrutin au Pendjab, tandis que le gouverneur de Khyber Pakhtunkhwa a déclaré qu’il avait suggéré le 28 mai comme jour des élections dans sa province.

Source: https://www.aljazeera.com/news/2023/3/16/pakistan-court-stops-police-action-against-imran-khan-till-friday

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.



Laisser un commentaire