Une députée américaine propose l’asile aux manifestants canadiens — RT World News

0
192

La représentante Yvette Herrell a comparé le traitement des manifestants par le Canada à “un régime autoritaire”

Une membre du Congrès américain a promis de présenter une législation accordant l’asile aux camionneurs canadiens menacés de persécution par leur gouvernement pour leur implication dans les récentes manifestations du “Freedom Convoy” contre les restrictions de Covid-19.

La députée républicaine du Nouveau-Mexique Yvette Herrell annoncé sa campagne pour offrir un refuge aux Canadiens dissidents samedi, comparant celle du premier ministre canadien Justin Trudeau “Répression brutale contre les manifestants pacifiques” pour lequel “un régime autoritaire comme le Venezuela.”

Arguant que le traitement réservé par le Canada aux manifestants “n’est pas l’action d’une démocratie occidentale”, Herrell a déclaré que les États-Unis devraient fournir l’asile aux manifestants “qui ont été victimes de violences, ont vu leurs biens confisqués et leurs comptes bancaires gelés par un gouvernement qui devient rapidement l’embarras du monde libre”.

« Je présente un projet de loi qui accorderait temporairement l’asile à des manifestants canadiens innocents qui sont persécutés par leur propre gouvernement », dit-elle.

Nous ne pouvons pas rester silencieux car nos voisins du nord sont si mal traités

Plusieurs Canadiens élu fonctionnaires a condamné le traitement réservé aux manifestants par la police d’Ottawa cette semaine après que Trudeau a invoqué des pouvoirs d’urgence pour mettre fin à la manifestation.

Des vidéos virales semblaient montrer des policiers piétinant des manifestants avec des chevaux, aspergeant des journalistes de gaz poivré et utilisant une crosse de fusil pour battre un homme qui avait déjà été jeté au sol.




De nombreux manifestants, dont les organisateurs de la manifestation, ont été arrêtés cette semaine, alors que les pouvoirs d’urgence invoqués par Trudeau ont permis aux autorités de geler les comptes bancaires des manifestants.

Le chef par intérim de la police d’Ottawa, Steve Bell, a juré vendredi de traquer ceux qui étaient impliqués dans les manifestations et de les punir.

“Si vous êtes impliqué dans cette manifestation, nous chercherons activement à vous identifier et à poursuivre avec des sanctions financières et des poursuites pénales”, Bell a mis en garde, affirmant que l’enquête “continuer pendant des mois à venir.”

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :



La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire