Al Jazeera obtient l’image de la balle qui a tué son journaliste | Conflit israélo-palestinien

0
38

Une enquête d’Al Jazeera a obtenu une image de la balle utilisée pour tuer la journaliste du réseau Shireen Abu Akleh.

La photographie montre pour la première fois le type de munitions utilisées pour tuer le correspondant vétéran d’Al Jazeera en Cisjordanie occupée le mois dernier.

Selon des experts balistiques et médico-légaux, la balle à pointe verte a été conçue pour percer une armure et est utilisée dans un fusil M4. La balle a été extraite de sa tête.

La balle a été analysée à l’aide de modèles 3D et, selon les experts, il s’agissait d’un calibre de 5,56 mm – le même que celui utilisé par les forces israéliennes. La cartouche a été conçue et fabriquée aux États-Unis, ont déclaré des experts.

Sur cette photo non datée, Shireen Abu Akleh se tient à côté d’une caméra de télévision au-dessus de la vieille ville de Jérusalem [Al Jazeera Media Network]

Fayez al-Dwairi, un ancien général de division jordanien, a déclaré à Al Jazeera que l’arme et la balle utilisées pour tuer Abu Akleh sont régulièrement portées par les forces israéliennes.

« Ce M4 et cette munition sont utilisés par l’armée israélienne. Il est disponible et utilisé par les unités. Je ne peux pas dire toute l’unité, ou la plupart des soldats, mais ils l’utilisent », a déclaré al-Dwairi à Al Jazeera.

“Quand un soldat l’utilise, il l’utilise pour une cible précise – il veut chasser, il veut tuer… Il n’y a aucun moyen de l’utiliser pour autre chose.”

Le ministre adjoint palestinien des Affaires multilatérales, Ammar Hijazi, a déclaré à Al Jazeera que la balle resterait entre les mains du gouvernement palestinien pour une enquête plus approfondie.

Abu Akleh, correspondant de longue date d’Al Jazeera Arabic, a été tué le mois dernier alors qu’il couvrait les raids de l’armée israélienne dans la ville de Jénine.

L’affaire Abu Akleh a été transmise à la Cour pénale internationale (CPI) et l’enquête a récemment été confiée au procureur de la CPI. L’état d’avancement de l’affaire reste toutefois incertain.

“Nous pensons qu’il y a suffisamment de preuves auprès du procureur… qui prouvent sans aucun doute raisonnable que le crime commis contre Shireen Abu Akleh a été commis par l’occupation israélienne et qu’ils sont les auteurs de cet horrible crime et qu’ils devraient en être tenus responsables”, a déclaré Hijazi.

“Politiques faciles à déclencher”

Abu Akleh portait un gilet de presse et se tenait avec d’autres journalistes lorsqu’elle a été tuée.

Les autorités israéliennes ont d’abord déclaré que des combattants palestiniens étaient responsables de sa mort, faisant circuler une vidéo d’hommes palestiniens abattant une ruelle. Cependant, des chercheurs du groupe israélien de défense des droits de l’homme B’Tselem ont trouvé l’endroit où le clip a été filmé et ont prouvé qu’il était impossible de filmer Abu Akleh à partir de là.

Dans une interview, Omar Shakir – directeur Israël et Palestine à Human Rights Watch – a déclaré que toutes les preuves indiquent que le coup de feu provenait d’un soldat israélien.

Sherif Mansour, coordinateur du programme MENA du Comité pour la protection des journalistes, a déclaré à Al Jazeera depuis Washington, DC, que “le schéma” de meurtre des travailleurs des médias palestiniens “est bien connu”.

“Nous avons documenté au moins 19 journalistes qui ont été tués par des tirs israéliens, certains d’entre eux dans les guerres de Gaza dans des véhicules marqués comme presse en 2012 et 2014”, a déclaré Mansour.

“Certains d’entre eux ont également été tués par des tireurs d’élite israéliens alors qu’ils portaient des gilets avec des pancartes de presse, loin de toute situation menaçante, dont deux en 2018. De toute évidence, nous avons ici un problème de politiques à la gâchette facile qui permet à cela de continuer.”

INTERACTIVE_SHIREFR_OBITUARY_MAY11_2022

“Justice et responsabilité”

Dans ce qui semblait être une agression non provoquée lors des funérailles de la correspondante d’Al Jazeera quelques jours après sa mort, des officiers israéliens ont attaqué des porteurs, ce qui les a presque fait tomber le cercueil d’Abou Akleh – un incident diffusé en direct qui a provoqué l’indignation internationale.

Une enquête de la police israélienne sur l’attaque a conclu que personne ne devait être puni, malgré la conclusion qu’il y avait eu des fautes de la part de la police, a rapporté le journal israélien Haaretz.

Nida Ibrahim d’Al Jazeera, en reportage depuis Ramallah en Cisjordanie occupée, a déclaré que pour les Palestiniens, leur version des événements était « confirmée par tant d’enquêtes », dont la dernière en date par Al Jazeera.

« Les Palestiniens disent depuis le premier jour qu’ils savent que la balle qui a touché Shireen provenait de soldats israéliens. Les témoins, les vidéos que nous avons vues des Palestiniens qui étaient là, montrent qu’il n’y avait pas de combattants palestiniens autour de la zone où se trouvait Shireen », a déclaré Ibrahim.

“Les Palestiniens recherchent maintenant la justice et la responsabilité.”

‘La cause-racine’

Double ressortissant palestinien et américain, Abu Akleh a été l’un des premiers correspondants de terrain d’Al Jazeera, rejoignant le réseau en 1997.

Ori Givati, un ancien soldat israélien qui fait maintenant partie du groupe de défense Breaking the Silence, a déclaré que la balle analysée était une « balle très courante ».

“C’est la balle la plus [Israeli] les soldats utilisent pendant leur service », a-t-il déclaré à Al Jazeera. « Cette enquête sur le meurtre de Shireen est extrêmement importante, mais nous devons également nous rappeler que ces incidents se produisent chaque semaine.

« Notre pays comprend que si vous examinez vraiment ces cas, tout revient à la cause profonde. C’est pourquoi le système est terrifié à l’idée de mener des enquêtes. Je n’ai pas vu Israël enquêter vraiment sur un quelconque incident.

Vendredi matin, Al Jazeera a envoyé un e-mail au Département de la presse étrangère d’Israël pour commentaires, mais n’a pas immédiatement reçu de réponse.

Source: https://www.aljazeera.com/news/2022/6/16/al-jazeera-obtains-image-of-bullet-that-killed-its-journalist

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire