Couper les mères incarcérées de leur famille fait mal à tout le monde

0
52

Comme Wendy Sawyer et Wanda Bertram l’ont récemment écrit pour la Prison Policy Initiative, « Plus de la moitié (58 %) de toutes les femmes dans les prisons américaines sont des mères, tout comme 80 % des femmes incarcérées, dont beaucoup sont incarcérées en attendant leur procès simplement parce qu’elles peuvent ‘t payer la caution… Et ces chiffres ne couvrent pas les nombreuses femmes qui se préparent à devenir mères pendant leur détention cette année : On estime que 58 000 personnes sont enceintes chaque année lorsqu’elles entrent dans les prisons ou les prisons locales. Dans cette édition de Secouer les barreauxMansa Musa parle avec Debra Bennett-Austin de Change Comes Now du nombre choquant de mères incarcérées aux États-Unis aujourd’hui, des obstacles qui empêchent les mères incarcérées de rester en contact avec leur famille et des dommages irréparables que ces liens rompus causent à toutes les personnes impliquées.

Debra Bennet-Austin est le président et co-fondateur de Change Comes Now, une organisation à but non lucratif “axée sur l’aide à ceux qui ont été, sont en danger d’être et qui sont actuellement touchés par le système judiciaire pénal”. Bennet-Austin a été incarcéré pendant 19 ans au Florida Department of Corrections et est à la maison depuis quatre ans.

Pré-production/Studio/Post-production : Cameron Granadino


TRANSCRIPTION

La transcription de cette vidéo sera disponible dès que possible.

Mansa Musa (anciennement Charles Hopkins) est un militant social de 70 ans. Il a été libéré de prison le 5 décembre 2019, après avoir purgé 48 ans, neuf mois, 5 jours, 16 heures, 10 minutes. Il co-anime l’émission originale TRNN Secouer les barreaux.

Plus de : Mansa Musa

Source: https://therealnews.com/cutting-incarcerated-mothers-off-from-their-families-hurts-everyone

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire