Des attaques aériennes israéliennes frappent Gaza après des tirs de roquettes | Nouvelles de Gaza

0
52

Les médias palestiniens ont rapporté que les frappes israéliennes sont tombées sur des terres agricoles à Gaza, mais l’armée israélienne a déclaré qu’elle visait des sites du Hamas.

Israël a lancé des raids aériens sur la bande de Gaza après que des tirs de roquettes depuis l’enclave palestinienne ont visé la ville d’Ashkelon dans le sud d’Israël, après des mois de calme relatif dans la région.

Les médias palestiniens ont déclaré que les frappes israéliennes étaient tombées sur des terres agricoles à Gaza samedi, mais l’armée israélienne a déclaré qu’elle visait des sites militaires appartenant au Hamas, le groupe palestinien qui dirige l’enclave.

“En réponse à l’attaque à la roquette, des avions des Forces de défense israéliennes ont frappé un certain nombre de cibles terroristes du Hamas dans la bande de Gaza”, a déclaré l’armée israélienne dans un communiqué.

Il n’y a pas eu de rapports immédiats de victimes à Gaza ou en Israël. Il n’y a pas eu de réponse immédiate du Hamas, ni de revendication de responsabilité d’aucun des autres groupes de l’enclave.

L’attaque aérienne survient un jour après qu’Israël a lancé des raids militaires sur Jénine en Cisjordanie occupée au cours desquels trois Palestiniens ont été tués et 10 blessés. Vendredi également, un ballon d’observation israélien s’est écrasé et est tombé dans le nord de la bande de Gaza.

L’agence de presse palestinienne Wafa a nommé les hommes tués à Jénine comme étant Baraa Lahlouh, 24 ans, Yusuf Salah, 23 ans, et Laith Abu Suroor, 24 ans.

Le Hamas a déclaré que l’une des personnes tuées faisait partie de ses membres, tandis qu’un autre groupe qui s’appuie sur des membres de la faction palestinienne du Jihad islamique a revendiqué les morts comme les siens.

Les dernières roquettes transfrontalières ont eu lieu en avril lorsque des avions de guerre israéliens ont lancé une attaque dans la bande de Gaza visant ce que l’armée a qualifié de site de fabrication d’armes appartenant au Hamas.

Bien que l’incendie transfrontalier de samedi n’ait pas semblé signaler une escalade plus large, la violence a augmenté à Jérusalem, en Cisjordanie occupée et en Israël ces derniers mois.

Selon le ministère palestinien de la Santé, plus de 60 Palestiniens ont été tués par les forces israéliennes cette année, dont beaucoup lors de raids. Une série d’attaques palestiniennes depuis mars a également tué 19 personnes en Israël.

La journaliste d’Al Jazeera Shireen Abu Akleh a été tuée par les forces israéliennes le mois dernier à Jénine alors qu’elle couvrait une opération de l’armée israélienne. Elle portait un gilet pare-balles marqué du mot « PRESS » lorsqu’elle a été abattue.

En mai 2021, Israël a lancé un assaut de 11 jours sur la bande de Gaza assiégée. Les attaques aériennes et d’artillerie israéliennes ont tué 253 Palestiniens, dont 66 enfants, et fait plus de 1 900 blessés. Deux enfants faisaient partie des 12 personnes tuées en Israël par des roquettes tirées par le Hamas et d’autres groupes armés depuis Gaza au cours de la même période.

Les pourparlers de paix négociés par les États-Unis visant à établir un État palestinien à Jérusalem-Est, en Cisjordanie et à Gaza se sont effondrés en 2014 et il n’y a aucun signe de leur reprise.

Le président américain Joe Biden devrait rencontrer les dirigeants israéliens et palestiniens lors d’une visite dans la région en juillet.

Source: https://www.aljazeera.com/news/2022/6/18/israel-strikes-hit-in-gaza-after-rocket-fire

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire