Des centaines de blessés et de morts dans des frappes saoudiennes — RT World News

0
97

Les bombardements de la coalition dirigée par l’Arabie saoudite ont laissé des hôpitaux au Yémen submergés de morts et de blessés

Des dizaines de personnes ont été tuées et potentiellement des centaines ont été blessées par des frappes aériennes au Yémen, la dernière escalade dans la guerre de la coalition dirigée par l’Arabie saoudite contre les rebelles houthis dans le pays brisé.

Les cibles frappées vendredi auraient inclus une prison et un aéroport dans la ville septentrionale de Sa’ada, diverses installations gouvernementales et un bâtiment de télécommunications à Hodeidah. De nombreuses victimes ont été transportées d’urgence à l’hôpital Al-Gumhourriyeh de Sa’ada, qui a reçu 138 blessés et 70 morts, selon au groupe d’entraide Médecins Sans Frontières (MSF).

Al-Gumhourriyeh est tellement débordé qu’il ne peut plus accepter de patients, et au moins deux autres hôpitaux de la ville ont reçu un grand nombre de blessés, a déclaré MSF. Il y a encore de nombreux corps sur les lieux de la frappe la plus dévastatrice, à la prison de Sa’ada.

“Il est impossible de savoir combien de personnes ont été tuées”, a déclaré Ahmed Mahat, chef de mission MSF au Yémen. “Cela semble avoir été un acte de violence horrible.”

La Croix-Rouge a déclaré avoir envoyé des fournitures médicales à deux des hôpitaux inondés de blessés. L’attentat à la bombe à Hodeidah a détruit le service Internet dans tout le pays et aurait tué au moins trois enfants. La panne d’électricité en ligne aurait entravé les efforts d’acheminement de l’aide et de collecte d’informations sur les frappes aériennes.




La coalition dirigée par l’Arabie saoudite a déclaré avoir frappé le port de Hodeidah et “cibles militaires” à Sanaa, la capitale du Yémen. Selon l’agence de presse publique saoudienne, les frappes ont été menées “en réponse à la menace d’attaques hostiles.”

La coalition a intensifié ses frappes aériennes au Yémen plus tôt cette semaine en réponse aux attaques de drones houthis aux Émirats arabes unis, partenaire de l’Arabie saoudite dans la guerre.

Le porte-parole des Houthis, Yahya Sare’e, a affirmé que les attaques à Dubaï et à Abou Dhabi étaient des représailles à l’escalade de l’agression de la coalition au Yémen. Après les frappes aériennes dévastatrices de vendredi, Sare’e a signalé un autre cycle de représailles, affirmant “Nous conseillons aux entreprises étrangères des Emirats de partir car elles investissent dans un pays dangereux, et les dirigeants de ce pays poursuivent leur agression contre le Yémen”.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :



La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire