Des sanctions sévères sont prévues pour ceux qui résistent à la vaccination obligatoire en Autriche – rapports – RT World News

0
258

Les personnes snoberant à plusieurs reprises les convocations à la vaccination contre le Covid-19 en Autriche après que la vaccination soit devenue obligatoire, pourraient encourir des amendes allant jusqu’à 8 100 $ ou plusieurs semaines derrière les barreaux, selon un projet qui a été divulgué aux médias.

Ceux qui résistent à la vaccination en Autriche pourraient bientôt faire face à des sanctions sévères, selon un projet de loi sur la protection de la vaccination contre le Covid-19 consulté par le quotidien autrichien Die Presse. Si elle est adoptée, la législation, qui devrait entrer en vigueur en février, s’appliquerait à la fois aux citoyens de la nation alpine et à ses résidents permanents.

En vertu du projet de loi, toute personne qui refusait d’assister à un rendez-vous de vaccination prévu recevrait une convocation officielle des autorités locales. Si une personne ne se présentait pas, elle serait alors convoquée une nouvelle fois dans les quatre semaines suivantes.

Si la deuxième demande officielle était également ignorée, la personne encourrait une amende de 3 600 € (4 061 $) ou quatre semaines de prison. L’amende passerait à 7 200 € (8 000 $) pour ceux qui avaient déjà été condamnés à deux amendes pour avoir enfreint l’obligation de vaccination.

Lire la suite




Des exceptions ne sont autorisées que pour ceux qui ne peuvent pas obtenir un jab en raison de « un danger pour la vie ou la santé » ainsi que les femmes enceintes et les enfants jusqu’à l’âge de 12 ans. Le projet de loi précise en outre que les injections de rappel seraient obligatoires. Le ministère de la Santé est chargé de réglementer les intervalles entre les vaccinations et les combinaisons vaccinales possibles, selon le projet.

Le gouvernement déciderait également qui était considéré “vacciné” et si les personnes qui se sont remises de Covid-19 doivent être comptées comme “vacciné” également. Pourtant, personne ne serait « amené de force » à un centre de vaccination ou obligés de se faire vacciner contre leur gré, a rapporté Die Presse.

LIRE LA SUITE: Il est temps d’envisager des jabs obligatoires en Europe, selon un responsable de l’OMS

Le texte du projet de loi, qui sera discuté mardi au bureau de la chancelière, pourrait encore changer, note le média autrichien. Si elle est adoptée, la législation devrait rester en vigueur pendant au moins trois ans.

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire