Dystopie, intelligence de la pieuvre et ce qui nous rend humains

0
79

Le roman de Ray Nayler La montagne dans la mer pose le genre de questions sur nous, notre avenir et notre interaction avec les autres êtres vivants qui sont soulevées par de nombreuses grandes œuvres de science-fiction. Dans son livre, l’habitat marin d’une espèce de poulpe hyperintelligente, dotée de sa propre langue et de sa propre culture, est saisi par une société technologique mondiale déterminée à exploiter cette intelligence non humaine à des fins lucratives dans de nouveaux systèmes d’intelligence artificielle. Ce monde futur dystopique est celui d’une surveillance totale, de vastes zones mortes polluées, d’un effondrement du climat, d’une aliénation omniprésente, d’assassinats ciblés fréquents par les gouvernements et les entreprises contre ceux qui résistent à l’asservissement ainsi qu’à l’asservissement brutal des travailleurs, en particulier ceux des pays du Sud.

Ray Nayler rejoint Chris Hedges pour discuter de son nouveau roman, la curieuse conscience des céphalopodes, et de ce que l’ontologie des octopodes peut nous apprendre sur le capitalisme et sur nous-mêmes.

Studio : Adam Coley, Dwayne Gladden, Cameron Granadino
Post-production : Cameron Granadino


Transcription

La transcription de cet entretien sera disponible dès que possible.

Chris Hedges est un journaliste lauréat du prix Pulitzer qui a été correspondant à l’étranger pendant 15 ans pour Le New York Times, où il a été chef du bureau du Moyen-Orient et chef du bureau des Balkans pour le journal. Il a auparavant travaillé à l’étranger pour Les nouvelles du matin de Dallas, Le moniteur de la science chrétienne, et NPR. Il est l’animateur de l’émission Le rapport Chris Hedges.

Plus de Chris Hedges

Source: https://therealnews.com/the-chris-hedges-report-dystopia-octopus-intelligence-and-what-makes-us-human

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire