Iran. Khamenei attribue les troubles aux “ennemis” de la République islamique | Nouvelles

0
40

Le chef religieux du pays accuse les États-Unis et leurs alliés de mener une “guerre psychologique” contre Téhéran.

Le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a imputé les récentes manifestations en Iran à des “ennemis” étrangers cherchant à renverser la République islamique.

Il a également déclaré samedi que les États-Unis et leurs alliés menaient une “guerre psychologique” contre l’Iran en l’accusant de piraterie pour avoir saisi deux navires grecs après que les États-Unis aient confisqué le pétrole iranien d’un pétrolier.

“Aujourd’hui, l’espoir le plus important des ennemis de porter un coup au pays repose sur les protestations populaires”, a déclaré Khamenei, faisant référence aux manifestations d’une semaine contre l’effondrement d’un immeuble dans le sud-ouest de l’Iran qui a tué 37 personnes le mois dernier.

“Ils espèrent monter le peuple contre l’establishment islamique et la République islamique par un travail psychologique, des activités sur Internet et le cyberespace… et en dépensant de l’argent et en recrutant des mercenaires”.

“Mais le calcul des ennemis est aussi faux que beaucoup d’autres précédents”, a-t-il déclaré dans un discours télévisé à l’occasion du 33e anniversaire de la mort du chef de la révolution islamique iranienne de 1979, l’ayatollah Ruhollah Khomeini.

Arrestations suite à l’effondrement d’un immeuble

Les autorités ont imputé l’effondrement de l’immeuble résidentiel et commercial de 10 étages à Abadan à la corruption locale et au laxisme des règles de sécurité, et affirment que 13 personnes, dont des maires et d’autres responsables, ont jusqu’à présent été arrêtées pour des violations de construction.

Les manifestants, cependant, affirment que la catastrophe est due à la négligence du gouvernement et à la corruption enracinée et ont scandé des slogans contre des responsables, dont Khamenei.

Les Iraniens ont signalé des services Internet interrompus, une tentative apparente d’arrêter l’utilisation des médias sociaux pour organiser des rassemblements et diffuser des vidéos. Les autorités ont averti les gens de ne suivre que les médias officiels et d’éviter les « rumeurs » sur les réseaux sociaux.

Les États-Unis, qui ont imposé des sanctions sévères à l’Iran, ont confisqué une cargaison de pétrole iranien du Pegas, battant pavillon iranien, que la Grèce avait saisie au large de ses côtes en avril.

Téhéran a riposté en s’emparant de deux navires grecs le 27 mai.

Pourtant, les médias du monde entier accusent l’Iran de piraterie, a déclaré Khamenei.

« Qui est le pirate ici ? Vous avez volé notre pétrole. Nous vous l’avons repris. Reprendre un bien volé n’est pas un vol », a-t-il déclaré.

Source: https://www.aljazeera.com/news/2022/6/4/irans-khamenei-blames-unrest-on-enemies-of-islamic-republic

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire