Israël tue plus de terroristes que de civils, affirme Netanyahu — RT World News

0
57

Israël tue désormais plus de militants du Hamas que de civils à Gaza, a affirmé dimanche le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu dans une interview accordée aux médias américains.

Ces remarques interviennent alors que les Forces de défense israéliennes (FDI) préparent une attaque terrestre contre la ville surpeuplée de Rafah, dans le sud de Gaza.

Les pays occidentaux, dont les États-Unis, ont mis en garde Israël contre une offensive terrestre dans la ville, où environ 1,4 million de Palestiniens ont trouvé refuge après avoir été chassés de leurs foyers par les bombardements israéliens.

L'animateur d'ABC News, Jonathan Karl, a insisté auprès du dirigeant israélien sur le nombre de morts dans l'enclave qui dépasse les 28 000, comme l'ont rapporté les responsables de la santé à Gaza. Netanyahu l'a rejeté comme « Statistiques du Hamas »et a exhorté les téléspectateurs à traiter ces affirmations avec prudence.

« Nous avons réduit le rapport entre les victimes civiles et les terroristes, à moins de 1 pour 1, ce qui est considérablement inférieur à celui de tout autre théâtre de guerre similaire. Et nous allons faire plus », Netanyahu s’est engagé.


L’Allemagne met en garde Israël contre une « catastrophe en préparation »

Il a cité sans nom “experts en guerre urbaine et autres commentateurs”, affirmant que les Israéliens « ont tué et blessé plus de 20 000 terroristes du Hamas, dont environ 12 000 combattants ». Le Premier ministre a expliqué pourquoi les 8 000 non-combattants restants qu’il a mentionnés étaient considérés comme des terroristes.

Le mois dernier, la Cour internationale de Justice a jugé qu’il existait des preuves plausibles qu’Israël commettait un génocide à Gaza et lui a ordonné de cesser de prendre pour cible les civils palestiniens. Le gouvernement israélien a répondu qu’il faisait déjà tout son possible pour réduire les pertes civiles, tout en œuvrant à l’anéantissement du Hamas.

Dimanche, Euro-Med Human Rights Monitor a rapporté que dans les 15 jours suivant la publication de la décision, « L’armée israélienne continue de tuer des civils, les privant de leurs droits humains les plus fondamentaux, les assiégeant et les affamant. »

Le groupe estime qu'au cours de cette période, l'armée israélienne a tué au moins 1 864 Palestiniens, dont 690 enfants et 441 femmes. Le pays viole ses obligations internationales, a-t-il noté.

EN SAVOIR PLUS:
Israël va faire face à de « graves répercussions » suite aux frappes de Rafah – Arabie Saoudite

Netanyahu a insisté sur le fait que la victoire sur le Hamas était “à portée de main” alors qu’il justifiait l’action militaire à Rafah malgré les critiques croissantes de la part même des alliés les plus proches d’Israël.

Le président américain Joe Biden l'a appelé dimanche pour réitérer que « Une opération militaire à Rafah ne devrait pas avoir lieu sans un plan crédible et exécutable visant à garantir la sécurité et le soutien des plus d'un million de personnes qui y sont hébergées », selon une lecture de la conversation publiée par la Maison Blanche.

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.



Laisser un commentaire