La BERD signe un protocole d’accord avec l’Égypte pour guider la stratégie nationale de l’hydrogène

0
135

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) a signé le 7 mars un protocole d’accord (MoU) avec le ministère égyptien de l’électricité et des énergies renouvelables et le ministère du pétrole et des ressources minérales afin d’établir un cadre d’évaluation du potentiel d’approvisionnement en hydrogène à faible émission de carbone Chaînes.

La Banque aide l’Égypte à réaliser son potentiel d’énergie renouvelable et à passer à une économie plus verte en aidant à l’élaboration d’une stratégie nationale pour l’hydrogène à faible émission de carbone. L’hydrogène est l’un des carburants décarbonés du futur. Il peut contribuer de manière significative à la transition énergétique tout en libérant des avantages supplémentaires de la production d’énergie renouvelable.

L’évaluation de la Banque comprendra la cartographie de l’offre et de la demande internationales actuelles et futures attendues du marché de l’hydrogène, l’analyse de la production d’hydrogène existante et potentielle en Égypte et l’évaluation du stockage, de la conversion et du transport de l’hydrogène et de ses dérivés, a indiqué la BERD.

La BERD aidera également à mener une analyse réglementaire et une évaluation des changements nécessaires pour soutenir le développement des chaînes d’approvisionnement en hydrogène en Égypte tout en garantissant la sécurité, la fiabilité, la compétitivité et la durabilité de l’approvisionnement.

L’évaluation fournira des lignes directrices pour la stratégie du pays en matière d’hydrogène à faible émission de carbone, en promouvant le développement durable de l’hydrogène en tant que carburant décarboné pour l’atténuation du changement climatique, tout en garantissant la rentabilité et en identifiant les domaines potentiels d’investissement.

Accélérer les progrès dans la réalisation de la stratégie de développement national de l’Égypte, avec les objectifs de développement durable (ODD) en son cœur, ministre de la Coopération internationale Rania A. Al-Mashat a souligné que le pays était déterminé à passer à une économie inclusive et verte. L’Égypte accueillera la conférence sur le climat COP27 vers la fin de l’année.

“L’utilisation d’hydrogène à faible émission de carbone est une étape clé vers l’atténuation du changement climatique alors que le pays passe à l’utilisation d’énergies propres et renouvelables”, a déclaré Al-Mashat.

Pour sa part, le vice-président de la BERD chargé des politiques Marc Bowman a déclaré que la Banque est fière de contribuer à la future stratégie nationale égyptienne sur l’hydrogène à faible émission de carbone, qui est conforme à l’engagement de la Banque à atténuer le changement climatique là où elle investit. Il a ajouté que la BERD a été un fervent partisan du développement des énergies renouvelables en Égypte, en fournissant des conseils politiques, une assistance technique et un financement.

La source: www.neweurope.eu

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire