La Corée du Sud rejoint la cyberdéfense de l’OTAN

0
36

Premier État asiatique admis au Centre d’excellence de cyberdéfense coopérative du bloc militaire

La Corée du Sud est devenue le premier État asiatique membre du Centre d’excellence coopératif de cyberdéfense de l’OTAN (CCDCOE), a rapporté jeudi l’agence de presse Yonhap.

Dans un communiqué cité par le média, le Service national de renseignement (NIS) de Séoul a déclaré qu’il prévoyait de “renforcer nos capacités de cyberréponse à un niveau de classe mondiale en augmentant le nombre de nos employés envoyés au centre et en élargissant la portée de la formation conjointe.

L’adhésion de la Corée du Sud au CCDCOE a porté le nombre de membres à 32, dont 27 sont des États de l’OTAN, appelés pays parrains. La Corée et les quatre autres membres extérieurs au bloc dirigé par les États-Unis sont des participants contributeurs.

Selon le NIS, il a demandé à rejoindre le CCDCOE en 2019 et a participé aux activités du centre depuis lors – y compris les jeux de guerre de cyberdéfense Locked Shields – pendant deux années consécutives depuis 2020.

Lire la suite

Le FBI prévient que les cyberattaques pourraient avoir un impact sur l’approvisionnement alimentaire mondial

Commentant son admission dans le groupe, l’agence de renseignement de Séoul a noté que «les cybermenaces causent de grands dommages non seulement aux individus mais aussi à des nations distinctes et aussi au niveau transnational,” ce qui rend “coopération internationale étroite” crucial.

Basé à Tallinn, la capitale de l’Estonie, le CCDCOE a été fondé en 2008 en réponse à une cyberattaque massive de 2007 contre les réseaux de l’État estonien, ce que les autorités du pays ont rapidement imputé à la Russie. Cependant, les responsables de Tallinn ont admis plus tard qu’ils n’avaient aucune preuve concluante pour impliquer le Kremlin.

Sur son site Internet, le CCDCOE indique que sa mission est de «soutenir nos pays membres et l’OTAN avec une expertise interdisciplinaire unique dans le domaine de la recherche, de la formation et des exercices de cyberdéfense couvrant les domaines prioritaires de la technologie, de la stratégie, des opérations et du droit.« Le groupe s’engage à »favoriser la coopération entre nations partageant les mêmes idées,” tous les deux “Alliés de l’OTAN et partenaires au-delà de l’Alliance.

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire