La police a enquêté sur une « utilisation abusive » de l’application Covid — RT World News

0
23

Les forces de l’ordre allemandes accusées d’avoir utilisé illégalement une application de recherche de contacts pour collecter des données personnelles

Un responsable régional allemand de la protection des données affirme que la police nuit à la confiance du public dans le gouvernement au milieu de la pandémie. Les officiers ont été critiqués pour avoir utilisé une application Covid pour suivre les personnes.

Dieter Kugelmann, le responsable de la protection des données de la région allemande de Rhénanie-Palatinat occidentale, a lancé une enquête sur un “inquiétant” cas de la police collectant des informations personnelles sur les visiteurs du pub via l’application de recherche de contacts Luca.

« La procédure ébranle la confiance des citoyens dans la légalité des actions du gouvernement et envoie un signal complètement erroné, surtout en période de pandémie qui met la société dans son ensemble », Kugelmann a déclaré mardi.

En novembre, la police a enquêté sur la mort d’un homme décédé après s’être effondré devant un pub à Mayence. Les agents ont décidé de rechercher des témoins potentiels à l’aide de l’application qui enregistre la durée du séjour dans un établissement, le nom complet, l’adresse et le numéro de téléphone du client. La police a contacté 21 personnes après avoir extrait des données de Luca.




Le parquet de Mayence a admis plus tard qu’il y avait « pas de fondement juridique suffisant » pour avoir utilisé une application Covid pour pêcher des données personnelles, et s’est excusé auprès des personnes concernées par la “inadmissible” mouvement.

Le développeur de l’application, culture4fire, a publié une déclaration condamnant « l’utilisation abusive des données ». La société a ajouté que les informations recueillies via l’application ne devraient être consultées que par les responsables de la santé.

Plusieurs politiciens ont exprimé leur indignation face aux actions de la police. Alexander Salomon, député du Parti Vert, tweeté: “Désinstaller l’application Luca. Immédiatement.”

L’agence de presse allemande DPA a rapporté mardi que le ministère de la Justice avait demandé séparément un rapport à la police de Mayence sur la question.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :



La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici