La province autorise les épiciers à interdire les acheteurs d’aliments non vaccinés – RT World News

0
231

Les épiceries de la province canadienne du Nouveau-Brunswick sont désormais autorisées à faire la loi avec les acheteurs qui ne sont pas vaccinés contre Covid-19 : pas de jab, pas de nourriture.

La disposition – qui figurait dans un « plan d’action hivernal » annoncé vendredi par la ministre de la Santé du Nouveau-Brunswick, Dorothy Shephard, donne aux épiceries, aux centres commerciaux et aux salons la possibilité d’appliquer les règles de distanciation physique ou d’exiger une preuve de vaccination pour entrer dans leurs établissements.

“Avec l’hiver vient un temps plus froid, des journées plus courtes, plus de temps passé à l’intérieur et une opportunité accrue pour COVID-19 de se propager”, dit Shephard. « Il est important que nous ayons un plan en place qui veille à ce que notre système de santé ne soit pas submergé, mais qui tienne également compte de la santé mentale, physique et financière des Néo-Brunswickois.

Sans reconnaître les problèmes liés au refus d’accès à la nourriture, Shephard a suggéré que le respect des nouvelles mesures ne serait pas difficile. « Ce sont de petites actions que chaque personne peut entreprendre, mais lorsqu’elles sont combinées, elles peuvent faire une grande différence » elle a dit.




Parmi les autres nouvelles restrictions, citons la limitation des rassemblements familiaux à 20 personnes, le plafonnement des rassemblements en plein air à 50 personnes et l’obligation pour les personnes non vaccinées d’éviter les rassemblements à l’intérieur – en d’autres termes, un Noël solitaire et potentiellement affamé pour les non-vaccinés. Les masques sont désormais également obligatoires dans les lieux publics extérieurs lorsque la distanciation physique ne peut pas être maintenue.

Les citoyens doivent s’inscrire pour voyager, et toutes les personnes non vaccinées entrant dans la province doivent être mises en quarantaine et passer un test pour prouver qu’elles ne sont pas infectées après 10 jours d’isolement. Des restrictions plus strictes, telles que l’interdiction des voyages non essentiels dans la province, entreront en vigueur si de nouveaux cas ou hospitalisations atteignent certains niveaux.

Le Nouveau-Brunswick est apparemment la première province canadienne à autoriser les épiciers à interdire les acheteurs non vaccinés. Par exemple, en vertu des exigences de l’Ontario concernant les passeports pour les vaccins, personne ne peut être empêché d’accéder à des soins médicaux ou d’acheter de la nourriture.

La province a enregistré 133 décès liés à Covid depuis le début de la pandémie, selon les données du gouvernement local. Environ 80 % des résidents du Nouveau-Brunswick ont ​​été complètement vaccinés contre le virus.

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire