La Russie affirme que l’ouverture des ports ukrainiens nécessiterait un examen des sanctions | Guerre russo-ukrainienne

0
44

L’Ukraine, l’un des plus grands producteurs de céréales au monde, exportait la plupart de ses marchandises via ses ports maritimes.

Selon un rapport de l’agence de presse Interfax, Moscou a déclaré que les sanctions contre la Russie devraient être réexaminées si elle devait tenir compte de l’appel de l’ONU à ouvrir l’accès aux ports ukrainiens de la mer Noire afin que le grain puisse être exporté.

L’Ukraine, l’un des plus grands producteurs de céréales au monde, exportait la plupart de ses marchandises via ses ports maritimes, mais depuis que la Russie a envoyé des troupes en Ukraine, elle a été obligée d’exporter par train ou via ses petits ports du Danube.

Le chef de l’alimentation de l’ONU, David Beasley, a lancé un appel mercredi au président russe Vladimir Poutine, en disant : “Si vous avez le moindre cœur, veuillez ouvrir ces ports”.

Le Programme alimentaire mondial de Beasley nourrit quelque 125 millions de personnes et achète 50 % de ses céréales à l’Ukraine.

Interfax a cité jeudi le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Andrei Rudenko, disant : « Vous devez non seulement faire appel à la Fédération de Russie, mais aussi examiner en profondeur l’ensemble des raisons qui ont provoqué la crise alimentaire actuelle et, en premier lieu, ce sont les sanctions qui ont été imposées contre la Russie par les États-Unis et l’UE qui interfèrent avec le libre-échange normal, englobant les produits alimentaires, y compris le blé, les engrais et autres.

La décision de la Russie d’envoyer ses troupes en Ukraine il y a près de trois mois a empêché l’Ukraine d’utiliser ses principaux ports sur les mers Noire et Azov, et a réduit ses exportations de céréales ce mois-ci de plus de moitié par rapport à il y a un an.

La Russie et l’Ukraine représentent ensemble près d’un tiers des approvisionnements mondiaux en blé. L’Ukraine est également un important exportateur de maïs, d’orge, d’huile de tournesol et d’huile de colza, tandis que la Russie et la Biélorussie – qui a soutenu Moscou dans son intervention en Ukraine et qui fait également l’objet de sanctions – représentent plus de 40 % des exportations mondiales de ce nutriment végétal. potasse.

Source: https://www.aljazeera.com/news/2022/5/19/russia-says-opening-ukraine-ports-would-need-review-of-sanctions

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire