Le GOP savoure la pénurie de lait maternisé – Mother Jones

0
45

Bill Clark/Zuma

Les faits comptent : Inscrivez-vous gratuitement Mère Jones Quotidien bulletin. Soutenez nos rapports à but non lucratif. Abonnez-vous à notre magazine imprimé.

En un peu plus d’une semaine, la pénurie de préparations pour nourrissons à l’échelle nationale est passée d’un enregistrement à peine auprès du public américain à inciter le gouvernement fédéral à annoncer des mesures urgentes pour atténuer la pénurie, dont la plus importante est peut-être survenue mercredi après que le président Biden a invoqué la défense. Loi sur la fabrication.

Bien que les mesures prises au cours de la semaine dernière aient été encourageantes, je me demande toujours pourquoi il a fallu si longtemps pour enfin aborder l’écriture sur le mur qui était en place depuis plus d’un an. À en juger par l’apparent du chef de la FDA, Robert Califf incapacité à expliquer la cause de la pénurie ce matin, il semble que nous allons nous poser des questions pendant un certain temps. En attendant, cela ne vous surprendra pas de savoir que les républicains se sont emparés de la crise actuelle pour attaquer Biden, et je pense que certaines de ces critiques étaient légitimes. Comme je l’écrivais précédemment :

Un échec à aborder une lutte quotidienne affectant d’innombrables parents, soignants et, bien sûr, des humains littéraux qui, par définition, dépendent des autres pour leurs besoins fondamentaux ne peut que donner du crédit à l’idée, juste ou non, que la vie sous l’administration Biden n’est tout simplement pas ça marche pas. Que ça craint, que nous vivons les ramifications de l’inflation, et que le gouvernement semble un peu trop froid à ce sujet. Ces émotions, qu’elles soient ancrées dans la réalité ou dans la fiction, sont le genre de choses dont les gens se souviendront en novembre lorsqu’ils se demanderont s’ils sont satisfaits de l’occupant actuel de la Maison Blanche.

Mais les républicains ne se contentent plus d’alimenter la machine à scandale à ce stade. En fait, ils semblent savourer la crise actuelle, faisant claquer leurs lèvres sur la possibilité de transformer une pénurie nationale où la santé des nourrissons est en danger en un coup de poing politique. Une telle macabre a été dévoilée mercredi lorsqu’une majorité de républicains de la Chambre ont voté contre un projet de loi sur les dépenses d’urgence visant à atténuer la pénurie. (Un autre projet de loi, pour permettre aux familles à faible revenu qui dépendent des prestations du WIC d’acheter plus de lait maternisé, a été adopté avec un consensus beaucoup plus bipartisan, bien que les neuf qui ont voté contre la mesure aient été, vous l’avez deviné, des républicains.) Le projet de loi a finalement été adopté. Mais l’obstruction quasi uniforme du GOP au projet de loi de dépenses de 28 millions de dollars – une instruction directe de la direction du parti – souligne l’absurde politisation d’une crise affectant littéralement les bébés.

Et qui de mieux pour la tâche que “la maman de Sam,” Rep. Elise Stefanik (R-NY). En fait, Stefanik est devenue le visage non officiel des attaques actuelles, invoquant régulièrement son fils en bas âge et son statut de nouvelle maman afin de faire exploser Biden. Comme Stefanik le raconte, elle est personnellement consternée que le gouvernement fédéral nourrisse des bébés migrants détenus à la frontière. Pour le GOP, c’est un ajustement parfait : une mère et une étoile montante qui n’hésitera pas à salir ses ennemis perçus comme des « escrocs de pédo ». Pour Stefanik, eh bien, elle réussit juste à jouer le jeu long.

Bien sûr, le bipartisme est mort depuis un certain temps maintenant. Les républicains ont passé la dernière décennie à rejeter des mesures qui, à un moment donné de l’histoire, auraient semblé être des moments évidents de consensus. Mais alors que des familles désespérées attendent que les étagères soient réapprovisionnées, elles ne manqueront pas de remarquer que 192 membres d’un parti ont voté contre l’aide pour politiser leur lutte.



La source: www.motherjones.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire