La Suède rejettera le référendum sur l’adhésion à l’OTAN — RT World News

0
42

La Suède n’envisage pas d’organiser un référendum sur le sujet de l’adhésion à l’OTAN si son Parlement approuve la mesure, a annoncé jeudi la Première ministre suédoise Magdalena Andersson, laissant entendre que mettre la question au vote serait une «mauvaise idée.”




Je ne pense pas que ce soit une question qui se prête à un référendum», a déclaré le dirigeant suédois aux journalistes, laissant entendre que le soutien du Parlement était suffisant. “Il y a beaucoup d’informations sur la sécurité nationale qui sont confidentielles, il y a donc des questions importantes dans un tel référendum qui ne peuvent pas être discutées et des faits importants qui ne peuvent pas être mis sur la table,” elle a expliqué.

Le parlement suédois procède à un examen de la politique de sécurité et prévoit de publier un rapport sur le sujet d’ici le milieu du mois prochain. Avec une majorité du Parlement qui soutiendrait l’adhésion à l’OTAN, le propre parti d’Andersson, les sociaux-démocrates, est considéré comme le principal obstacle à l’adhésion de Stockholm à l’alliance des 30 pays. Cependant, Ulf Kristersson, chef du principal parti d’opposition, les Modérés, convient qu’un référendum est une mauvaise idée.

Les électeurs… ne sont pas naïfs à propos de la Russie», a-t-il déclaré à Aftonbladet plus tôt dans la semaine lors d’un débat avec le chef du Parti de gauche, Nooshi Dadgostar, affirmant que c’était «très clair que les électeurs suédois ont compris ce qui s’est passé“le jour où la Russie a envahi l’Ukraine”et ont tiré leurs conclusions.

Le Parti de gauche est contre l’adhésion à l’OTAN, et Dadgostar a soutenu que les Suédois devraient avoir leur mot à dire sur la question, déclarant qu’il “doit revenir aux électeurs, il doit y avoir un soutien démocratique très fort sur cette question.« Un sondage publié par Aftonbladet la semaine dernière indiquait que 57 % des Suédois soutenaient l’adhésion à l’OTAN, soit une augmentation de 6 % par rapport au mois précédent.

La Suède et la Finlande prévoient de soumettre simultanément des demandes d’adhésion à l’OTAN à la mi-mai, ont rapporté les médias locaux, citant des sources gouvernementales. Les dirigeants des pays nordiques affirment que l’invasion de l’Ukraine par la Russie a modifié le «tout le paysage de la sécurité» de la région. Moscou, cependant, a mis en garde contre une telle décision, suggérant qu’elle serait obligée de renforcer ses défenses régionales si l’OTAN s’étendait à ses frontières. Alors que la Suède avait initialement prévu d’attendre la fin du mois pour publier son analyse de la sécurité, la ministre suédoise des Affaires étrangères, Ann Linde, a cité le rapport déjà publié de la Finlande comme raison d’accélérer le calendrier de son pays, déclarant que «il y a maintenant beaucoup de pression» pour que Stockholm publie ses propres conclusions. Cependant, les sondages indiquent que le soutien finlandais à l’adhésion à l’OTAN est nettement plus élevé (68 %) qu’il ne l’est en Suède.

LIRE LA SUITE:
La Russie met en garde contre de potentiels affrontements avec l’OTAN dans l’Arctique

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a déclaré jeudi que l’alliance était prête à soutenir la lutte de l’Ukraine contre la Russie pour «années” et de mettre à jour les systèmes d’armes de la nation vers des “Armes et systèmes aux normes de l’OTAN qui nécessiteront également plus de formation», alors même que la Russie avertissait que continuer à fournir des armes lourdes à Kiev constituerait une menace pour la sécurité européenne et «provoquer l’instabilité.

Au début de la semaine, Moscou a accusé l’OTAN de “entrer essentiellement en guerre avec la Russie par le biais d’un mandataire et armer ce mandataire» à la suite de la destruction d’un dépôt d’armes ukrainien rempli d’armes étrangères à Zaporozhye. Le Pentagone a rejeté la demande. L’alliance a doublé son soutien à Kiev, les États-Unis organisant une réunion de 40 pays en Allemagne pour amener même des pays non membres de l’OTAN à soutenir le conflit.

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire