Le Canada annonce l’interdiction des plastiques à usage unique dans une «étape historique» | Actualités Environnement

0
58

De nouvelles réglementations interdiront la vente et l’importation de plastiques “nocifs”, avec un certain temps pour que les entreprises s’adaptent.

Le gouvernement du Canada a annoncé qu’il interdirait la fabrication et l’importation d’un certain nombre de plastiques à usage unique « nocifs », plusieurs nouvelles réglementations entrant en vigueur en décembre.

Les nouvelles règles, annoncées lundi, s’appliqueront aux sacs de caisse, aux ustensiles, aux produits de restauration contenant du plastique difficile à recycler, aux bagues, aux bâtonnets et aux pailles à quelques exceptions près, a annoncé le gouvernement dans un communiqué.

« Notre gouvernement est à fond lorsqu’il s’agit de réduire la pollution plastique… C’est pourquoi nous annonçons aujourd’hui que notre gouvernement respecte son engagement d’interdire les plastiques nocifs à usage unique », a déclaré le ministre de l’Environnement Steven Guilbeault lors d’une conférence de presse lundi.

“Il s’agit d’une étape historique vers la lutte contre la pollution plastique et la propreté de nos communautés, de nos terres et de nos océans.”

La vente de ces articles sera interdite à partir de décembre 2023, une période tampon destinée à donner aux entreprises le temps de s’adapter aux changements et de réduire leurs approvisionnements existants.

Le gouvernement interdira également l’exportation de six plastiques d’ici la fin de 2025.

L’année dernière, le gouvernement fédéral a classé les plastiques comme toxiques en vertu de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement, ce qui a ouvert la voie à une réglementation visant à en interdire certains. Cependant, un consortium de producteurs de plastiques poursuit le gouvernement pour la désignation toxique dans une affaire qui devrait être entendue plus tard cette année.

Le Canada utilise 15 milliards de sacs de caisse en plastique par an et 16 millions de pailles par jour, a déclaré le gouvernement.

Un rapport récent de l’ONU indique que l’utilisation mondiale de plastiques devrait tripler d’ici 2060 et que la production annuelle de plastiques à base de combustibles fossiles devrait atteindre plus de 1,2 milliard de tonnes d’ici la même année. Les déchets créés par de tels niveaux de production seraient supérieurs à 1 milliard de tonnes par an.

De tels rapports ont contribué à un sentiment croissant d’inquiétude dans le monde entier concernant la prévalence des plastiques et les problèmes qu’ils causent pour la pollution et l’environnement.

Au cours des 70 dernières années, le monde a produit environ 8,3 milliards de tonnes de plastique, dont 60 % ont été jetés dans des décharges, des océans et des rivières, ou brûlés.

Certains groupes manufacturiers au Canada avaient déjà exprimé leur opposition au règlement proposé, malgré les promesses du gouvernement de donner aux entreprises le temps de s’adapter. Des groupes conservateurs, comme l’Institut économique de Montréal (IEDM), ont déclaré que la réglementation nuit aux “innovations potentielles” dans l’industrie des plastiques et “nuira à l’économie sans aucune garantie d’aider l’environnement”. Au moins six pour cent du financement du MEI provient de l’industrie pétrolière et gazière.

Le gouvernement canadien a déclaré qu’il “​​a largement consulté pour obtenir des commentaires afin d’éclairer l’élaboration du projet de règlement, et a entendu dire que les entreprises avaient besoin de conseils pour passer aux produits et systèmes alternatifs disponibles”.

Source: https://www.aljazeera.com/news/2022/6/20/canada-announces-ban-on-single-use-plastics

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire