Le Canada interdit la RT — RT World News

0
302

Le régulateur canadien a interdit aux fournisseurs de télévision de diffuser RT ou RT France, après des plaintes d’Ukrainiens de souche

Mercredi, les régulateurs des médias à Ottawa ont officiellement interdit RT et RT France, affirmant que leur programmation allait à l’encontre de la politique gouvernementale et sapait la démocratie.

Après avoir examiné les plaintes du public, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a annoncé que “le maintien de l’autorisation de distribuer RT et RT France n’est pas d’intérêt public.”

La plupart des opérateurs canadiens ont déjà retiré les réseaux, citant le conflit en Ukraine.

« La programmation de RT n’est pas conforme aux normes par rapport auxquelles les services canadiens sont mesurés ni aux objectifs de politique énoncés dans la Loi sur la radiodiffusion. a déclaré le régulateur, ajoutant qu’il était « également préoccupé par la programmation d’un pays étranger qui cherche à miner la souveraineté d’un autre pays, à rabaisser les Canadiens d’une origine ethnique particulière et à saper les institutions démocratiques au Canada.

Cela semblait être une référence aux Ukrainiens de souche qui avaient déposé des plaintes auprès du régulateur. Selon le réseau d’État canadien CBC, l’une des personnes qui ont appelé à l’interdiction était Jason Woycheshyn, président de l’Association du Barreau ukrainien canadien. Il a soutenu qu’il n’y avait “pas besoin [for] ou intérêt » dans la propagande russe au Canada, et a cherché à interdire RT et “tout autre média de propagande parrainé par l’État dont la Russie fait actuellement la promotion” de la télévision, de la radio, d’Internet ou de tout autre moyen de diffusion.

La décision du CRTC intervient un jour après que le président ukrainien Volodymyr Zelensky s’est adressé aux législateurs canadiens, leur demandant de soutenir le gouvernement de Kiev.

Plus de 1,3 million de Canadiens revendiquent au moins une certaine descendance ukrainienne, contre un peu plus de 600 000 ayant un héritage russe.

« La liberté d’expression et un éventail de perspectives font partie intégrante de notre démocratie. Cependant, c’est un privilège et non un droit d’être diffusé au Canada », Le chef du CRTC, Ian Scott, a déclaré mercredi dans un communiqué.




Trois grands fournisseurs de télévision canadiens – Rogers, Bell et Shaw – ont annoncé qu’ils abandonnaient RT le 27 février, Shaw promettant à ses clients un crédit sur la prochaine facture. Après que le premier ministre Justin Trudeau a déclaré qu’il demanderait au CRTC d’examiner une interdiction, Access Communications l’a fait également.

Trudeau a prétendu qu’il y avait “une quantité importante de désinformation circule depuis la Russie, y compris sur les réseaux sociaux, et nous devons tous continuer à la dénoncer.”

Alors que RT international continue d’émettre, RT France a cessé ses activités le 3 mars, après que l’UE a interdit RT et Spoutnik comme “Propagande russe” sur la décision de Moscou d’envoyer des troupes en Ukraine.

Commentant l’enquête du régulateur britannique sur RT début mars, la rédactrice en chef adjointe du réseau, Anna Belkina, a souligné que le “environnement médiatique soi-disant libre” de l’Occident ne tolérera apparemment aucune voix russe, ou même simplement une perspective différente.

“Cet établissement occidental collectif semble être terrifié par la simple présence d’une voix extérieure de peur de perdre son public historiquement captif, si ce public rencontre une perspective différente”, dit Belkina.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire