Le Kazakhstan renforcera les investissements étrangers

0
45

La politique d’ouverture du Kazakhstan aux investissements étrangers reste la priorité stratégique de la république d’Asie centrale, a déclaré le président Kassym-Jomart Tokaïev a déclaré lors de la réunion du Conseil des investisseurs étrangers le 22 février.

« En tant que président de ce pays, je tiens à vous assurer que la politique de la porte ouverte aux investissements étrangers reste notre priorité stratégique. L’État remplira pleinement ses obligations et ses garanties envers nos partenaires et investisseurs », a déclaré Tokayev, assurant aux investisseurs que les événements tragiques de janvier n’avaient eu aucun effet sur l’adhésion du pays à l’économie de marché, à l’état de droit, au respect des engagements internationaux et nationaux. . “Au contraire, c’est devenu un déclencheur pour de nouvelles améliorations”, a-t-il soutenu.

Tokayev a déclaré que l’enquête était en cours dans le strict respect des principes internationaux. Cependant, il a déclaré que les événements de janvier avaient apporté un certain degré d’incertitude aux investisseurs.

Lors de la réunion en ligne à laquelle ont participé les dirigeants de l’administration présidentielle, le gouvernement, les représentants des organes de l’État, les entreprises multinationales et nationales, Tokayev a partagé avec les investisseurs ses plans pour la poursuite de la transformation du pays. Il a déclaré que l’État de droit et son application égale à tous sans exception deviendront un pilier fondamental du nouveau cours.

« Désormais, l’idée principale derrière les réformes économiques n’est plus des chiffres abstraits de la croissance du PIB et de la place dans les classements mondiaux, mais l’augmentation des revenus et du niveau de vie de notre peuple. Bien sûr, cet objectif n’est pas réalisable sans la formation d’une nouvelle classe d’entrepreneurs ainsi que des apports d’investissements de haute qualité », a déclaré le président kazakh. Notre promesse aux gens et aux entreprises honnêtes de mettre fin au favoritisme, aux intérêts particuliers et aux droits de l’élite, à la corruption et aux oligopoles, sera pleinement mise en œuvre », a-t-il ajouté.

S’adressant aux membres du Conseil, Tokaïev a noté que leurs recommandations seraient d’un grand soutien pour le Kazakhstan et le cours des réformes en cours.

«Je crois que vous n’êtes pas moins intéressé par une véritable réforme du Kazakhstan et l’émergence d’une plus grande liberté économique que les entrepreneurs nationaux. Je vous propose donc de prendre une part active à la transformation et au renouveau de la vie économique du pays. En construisant ensemble de nouvelles règles du jeu plus justes et plus efficaces, une régulation transparente et stable, nous pourrons créer un climat d’investissement réellement attractif. C’est dans notre intérêt mutuel », a déclaré Tokaïev.

Il a souligné que le développement de la concurrence, l’éradication de la corruption, la construction d’une administration publique efficace et la culture d’un capital humain de haute qualité sont des composantes obligatoires pour atteindre ces objectifs. Sur cette base, il s’est concentré sur un certain nombre de tâches urgentes.

La base de la construction d’une économie forte et d’un climat des affaires décent est un système judiciaire équitable et impartial, a déclaré Tokaïev, ajoutant qu’il devrait devenir le principal garant des intérêts et des droits légitimes des investisseurs. Dans le cadre du règlement des différends en matière d’investissement, le président a appelé à la pleine utilisation du tribunal indépendant de l’AIFC et du Centre d’arbitrage international (IAC).

En outre, le développement d’une concurrence loyale est une autre priorité importante du nouveau cours, a-t-il déclaré.

« La domination historique des oligopoles dans des secteurs clés de l’économie a étouffé le développement des marchés et des industries. Nous modifions cette situation de manière décisive, tant du point de vue législatif que pratique. La loi sur le développement de la concurrence signée cette année prévoit des initiatives importantes. Cela comprend l’égalité d’accès des acteurs du marché à des ressources limitées, l’abaissement des barrières à l’entrée sur les marchés et l’élimination de l’impact négatif des monopoles sur les marchés voisins », a-t-il déclaré, ajoutant qu’une refonte des opérations du Fonds Samruk-Kazyna est en cours.

Le président kazakh a également attiré l’attention des investisseurs sur le potentiel du Kazakhstan dans le secteur du transport et de la logistique, notant que 83% du trafic de transit terrestre le long du corridor Chine-Europe passe par le Kazakhstan. « Un projet ferroviaire à grande échelle Dostyk – Moiynty sera mis en œuvre. Cela multipliera par cinq la capacité de débit. La nouvelle branche du chemin de fer Darbaza-Maktaral stimulera le développement du trafic de transit de la Russie vers l’Asie centrale. Il est prévu de construire une voie ferrée à grande vitesse entre Turkestan – Shymkent – ​​Tachkent », a-t-il déclaré.

Investissements verts

Tokayev a également souligné les perspectives de mise en œuvre de projets d’investissement dans l’énergie nucléaire, l’hydrogène vert et la numérisation basés sur les principes ESG. En outre, il a souligné l’importance de poursuivre les travaux sur la réforme du secteur quasi-étatique, y compris la privatisation et les introductions en bourse des entreprises et holdings d’État.

Dans le même temps, Tokaïev a parlé de l’efficacité des projets d’investissement. « Nous savons qu’actuellement, le formalisme et les longs processus d’approbation internes continuent d’exister à toutes les étapes de l’attraction des investissements. En conséquence, les investisseurs doivent attendre des mois, voire des années, pour que les décisions appropriées soient prises. Par conséquent, ils reportent simplement la mise en œuvre des projets d’investissement ou se dirigent vers d’autres pays. Il existe des exemples d’accords internationaux bloqués dans les bureaux d’agences gouvernementales, ce qui retarde la ratification des accords pendant de nombreuses années. C’était un problème dans le passé, et je pense que cela se produit maintenant, même si des accords similaires sont signés dans quelques mois dans d’autres pays », a-t-il déclaré, appelant à un algorithme clair et compréhensible pour soutenir les projets d’investissement.

Tokayev a qualifié la transformation de la société nationale KazakhExport de mécanisme supplémentaire de soutien aux investisseurs, qui pourra désormais subventionner les prêts aux acheteurs étrangers de produits nationaux, ainsi que garantir les transactions d’exportation.

Il a également abordé la question du renforcement des travaux sur la suppression des barrières administratives, l’amélioration des politiques réglementaires et fiscales.

Il a chargé le gouvernement d’améliorer les approches de mise en œuvre de l’accord stratégique d’investissement, en rendant ce document plus souple et plus libre.

La source: www.neweurope.eu

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire