Le Kirghizistan et la Russie Rosatom signent un protocole d’accord sur la construction d’une centrale nucléaire SMR

0
126

La société atomique russe Rosatom et le Kirghizistan ont convenu le 20 janvier de coopérer à la construction de petites centrales nucléaires à réacteurs modulaires dans ce pays d’Asie centrale.

En marge de l’Expo 2020 à Dubaï, le ministre kirghize de l’Energie et de l’Industrie Doskul Bekmurzaev et le directeur général de Rosatom Alexeï Likhatchev ont signé un protocole d’accord, exprimant leur intérêt pour le développement d’une coopération pour la construction d’une petite centrale nucléaire à réacteur modulaire basée sur la centrale à réacteur RITM-200N au Kirghizistan. En outre, le mémorandum de coopération envisage une assistance au développement de l’infrastructure nucléaire au Kirghizistan et un travail conjoint pour améliorer la qualification du personnel de R&D et de soutien technique dans divers domaines de l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire, a déclaré Rosatom.

« La mise en œuvre des projets de centrales nucléaires SMR est l’une des principales priorités de la Rosatom State Corporation ; ils modifieront considérablement le mix énergétique de nombreux pays à travers le monde et contribueront au développement de zones reculées avec des réseaux énergétiques verrouillés », a déclaré Likhachev, ajoutant que la construction d’une centrale comme celle-ci au Kirghizistan améliorera non seulement l’indépendance énergétique du pays, mais aussi contribuer à la qualité de vie des citoyens et au développement du potentiel de R&D et de technologie dans l’ensemble de l’Asie centrale.

Pour sa part, le ministre kirghize a déclaré que la décarbonation et le développement de sources d’énergie écologiquement propres sont une tendance mondiale actuelle que le Kirghizistan aimerait suivre. “Nous sommes convaincus que la poursuite de la coopération avec la Rosatom State Corporation ouvrira de nouveaux horizons pour le développement du secteur énergétique, de l’économie et de l’industrie de notre pays”, a déclaré Aitaliev.

Les projets SMR de Rosatom sont basés sur les derniers réacteurs RITM développés en incorporant de nombreuses années d’expérience d’exploitation de petits réacteurs dans la flotte de brise-glace, a déclaré Rosatom, ajoutant que la société russe construit actuellement la première centrale nucléaire SMR terrestre. dans le monde dans le district d’Ust-Yansk de la République de Sakha en Yakoutie, qui abrite l’un des plus grands gisements d’or de Russie, Kyuchus. La construction de l’usine devrait être achevée en 2028.

La source: www.neweurope.eu

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire