Le président de l’UE accuse la Russie de “chantage” à l’énergie — RT World News

0
60

Ursula von der Leyen pointe du doigt Moscou, même si Bruxelles coupe volontairement les importations d’énergie

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a accusé mardi la Russie de “chantage” l’UE avec ses exportations de pétrole et de gaz. Cependant, le bloc est en train de se couper volontairement de ces ressources énergétiques, et Moscou a imputé les pénuries alimentaires mondiales aux sanctions occidentales.

S’exprimant lors de la réunion annuelle du Forum économique mondial à Davos, en Suisse, von der Leyen a déclaré que l’UE “accélérer” sa transition vers l’énergie verte “à cause du chantage de la Russie avec les combustibles fossiles.”

Pourtant, quelques heures avant son intervention, le ministre allemand de l’Économie, Robert Habeck, a annoncé que les 27 États membres de l’UE allaient « atteindre une percée en quelques jours » d’interdire les importations de pétrole russe, dont dépendent de nombreux États de l’UE. L’Allemagne, par exemple, dépend de la Russie pour environ un quart de son pétrole importé, tandis que le bloc dans son ensemble s’approvisionne à 27 % en Russie.




Von der Leyen a également promis de réduire la dépendance de l’UE au gaz russe de 66 % cette année et de l’éliminer complètement d’ici 2027, dans le cadre d’un plan d’énergie verte annoncé la semaine dernière. À l’heure actuelle, 40 % du gaz de l’UE provient de Russie.

Depuis le début de son opération militaire en Ukraine en février, et tout au long des vagues de sanctions successives de l’UE et des États-Unis, la Russie a continué de vendre son pétrole et son gaz à l’UE. Moscou a toutefois exigé que les importateurs achètent son gaz en roubles. Plus de la moitié des clients étrangers de Gazprom ont déjà ouvert des comptes en roubles auprès du géant russe de l’énergie, selon le vice-Premier ministre Alexander Novak.

Von der Leyen a également accusé la Russie d’utiliser “les exportations alimentaires comme une forme de chantage”, en bloquant prétendument les expéditions de céréales hors d’Ukraine et en refusant d’exporter son propre approvisionnement.

Cependant, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré lundi que les sanctions économiques de l’Occident étaient responsables de la hausse des prix mondiaux des denrées alimentaires et que l’Ukraine était libre d’exporter sa récolte via la Pologne. Peskov a également accusé les forces navales ukrainiennes d’exploiter la mer Noire, d’effectuer des expéditions “virtuellement impossible.”

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire