Le Rwanda affirme que des soldats ont été enlevés par des rebelles en RD Congo | Nouvelles

0
192

Kigali dit que deux soldats retenus captifs par les rebelles FDLR accusent Kinshasa de soutenir le groupe armé.

Le Rwanda a déclaré samedi que deux de ses soldats étaient détenus par des rebelles en République démocratique du Congo (RDC) et que les autorités gouvernementales rwandaises soutenaient le groupe responsable.

Cela survient après que la RDC a convoqué l’ambassadeur du Rwanda et suspendu les vols depuis le pays après avoir accusé son voisin de soutenir le groupe rebelle M23 actif dans sa région orientale.

Les Forces rwandaises de défense (RDF) ont déclaré que deux de leurs soldats avaient été enlevés lors d’une patrouille et étaient détenus dans l’est de la RDC par des rebelles du groupe des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR).

“Nous appelons les autorités de la République démocratique du Congo qui travaillent en étroite collaboration avec ces groupes armés génocidaires à obtenir la libération des soldats des RDF”, a déclaré le RDF dans un communiqué.

Les deux soldats ont été nommés par les RDF comme étant le caporal Nkundabagenzi Elysee et le soldat Ntwari Gad.

L’enlèvement fait suite à une attaque plus tôt cette semaine le long de la frontière par les forces congolaises et les rebelles des FDLR, a indiqué le RDF.

Le Rwanda avait déjà demandé une enquête après avoir accusé les forces armées congolaises d’avoir tiré des roquettes sur son territoire.

Des combats entre les forces congolaises et le M23 ont éclaté sur plusieurs fronts cette semaine dans le Nord-Kivu, une province de l’est de la RDC déchirée par le conflit, qui borde le Rwanda.

“Mesures conservatrices”

Les Nations Unies ont déclaré vendredi que les affrontements avaient déplacé 72 000 personnes, avertissant que les personnes en fuite étaient confrontées à la violence et au pillage de leurs maisons.

La RDC a déclaré que le M23 – un groupe principalement tutsi congolais, et seulement l’un des plus de 120 groupes armés qui parcourent l’est de la RDC – avait reçu le soutien du Rwanda.

Kigali a nié toute implication.

Kinshasa a déclaré vendredi soir qu’il prendrait des “mesures conservatrices” contre le Rwanda, notamment la convocation de l’ambassadeur et le blocage des vols de la compagnie aérienne nationale.

La compagnie aérienne, RwandAir, a réagi samedi en annulant « avec effet immédiat » tous les vols vers Kinshasa, Lubumbashi et Goma.

La RDC et le Rwanda entretiennent des relations tendues depuis l’arrivée massive dans la république de Hutus rwandais accusés d’avoir massacré des Tutsis lors du génocide rwandais de 1994.

Kinshasa a régulièrement accusé le Rwanda de mener des incursions sur son territoire et d’y soutenir des groupes armés.

Les relations avaient commencé à se dégeler après l’entrée en fonction du président de la RDC, Félix Tshisekedi, en 2019, mais la récente résurgence des violences du M23 a ravivé les tensions.

Source: https://www.aljazeera.com/news/2022/5/28/rwanda-says-soldiers-kidnapped-by-rebels-in-dr-congo

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire