Les abus sexuels dans l’église catholique doivent être considérés dans un contexte “historique”, selon le pape — RT World News

0
109

Le pape François a appelé à la prudence dans “l’interprétation” d’un rapport accablant publié en octobre qui a révélé que jusqu’à 330 000 enfants pourraient avoir été agressés sexuellement par des membres du clergé et des membres laïcs de l’Église catholique en France.

Le pontife a déclaré lundi que le « situation historique » doit être replacé dans son contexte lors de la réalisation d’études explorant des incidents remontant à des décennies. L’enquête à l’origine du rapport, la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’église (CIASE), a examiné les allégations d’abus sexuels sur mineurs dans l’église catholique en France des années 1950 à 2020.

Notant que les études « doit être attentif à l’interprétation » les gens vont “faire de lui,” le Pape a déclaré que les abus historiques doivent être considérés selon les normes de l’époque. Il a donné comme exemple que le “attitude” de l’église aux cas d’abus était « pour le couvrir » mais a reconnu qu’il s’agissait d’un « attitude qui malheureusement existe encore aujourd’hui dans un grand nombre de familles. »

Il y a 100 ans, il y a 70 ans, les abus étaient de la brutalité. Mais la façon dont cela a été vécu n’est pas la même qu’aujourd’hui.

Les commentaires ont suscité la réaction des groupes de victimes en France, le fondateur d’une association – La Parole Liberee (Freed Speech) – critiquant le leader catholique « ignorance, stupidité et déni. »

Lire la suite




« Cela montrera à tous que le Pape est au cœur du problème », Devaux a déclaré à l’agence de presse AFP. Il a également exprimé son incrédulité à l’égard du pontife “pénible” manque d’intérêt pour l’enquête. François avait révélé lundi qu’il n’avait pas encore lu le rapport de la CIASE, mais a déclaré qu’il en discuterait avec les évêques français lors de leur visite prévue plus tard ce mois-ci.

En octobre, il avait exprimé “la honte” au nom de lui-même et de l’Église catholique sur l’ampleur des abus sexuels révélés par le rapport de 2 500 pages. Le CIASE avait évoqué une “voile de silence” au sein de l’église qui a permis des décennies d’abus et a veillé à ce que les victimes soient “pas cru, pas entendu.” Cela, dit-il, a permis “systémique” abus de se poursuivre sans contrôle pendant des décennies.

Au cours des 70 dernières années, environ 216 000 enfants ont été maltraités par le clergé, le nombre de victimes pouvant atteindre 330 000 en incluant les incidents commis par des représentants laïcs de l’église. Sur un total de 115 000 prêtres et membres du clergé avec l’église au cours de cette période, les preuves ont montré que 2 900 à 3 200 sont accusés d’abus.

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire