Les combattants étrangers en Ukraine «sous-équipés et sous-armés» – Washington Post

0
131

De nombreux combattants fraîchement sortis du champ de bataille ont raconté au Washington Post des “disparités flagrantes” entre les attentes et la réalité

Des Américains et d’autres combattants étrangers qui s’étaient rendus en Ukraine pour combattre la Russie et qui sont maintenant rentrés chez eux ont fait part de leur déception au Washington Post.

Les reportages du journal marquent un léger changement de ton dans la couverture médiatique du conflit aux États-Unis et au Royaume-Uni. Dans l’article, les personnes interrogées déplorent, entre autres, un manque d’équipements et d’armes et de mauvaises voies de communication.

L’un des combattants qui a accepté de parler au journal, a demandé à être nommé uniquement par son prénom, Dakota, par souci pour sa propre sécurité et celle de sa famille. Vétéran du Corps des Marines des États-Unis, il est arrivé en Ukraine quelques jours seulement après que la Russie a lancé son opération militaire, en février.

Lui et plusieurs autres combattants étrangers auraient été chargés d’aider et de former les troupes ukrainiennes à l’utilisation de missiles antichar Javelin de fabrication américaine. Début mars, l’unité ukrainienne à laquelle Dakota était attachée, a-t-il expliqué, a été déployée dans une ville sans nom au nord-ouest de Kiev, où elle a essuyé un feu nourri russe. Le vétéran du Corps des Marines a rappelé que même si son équipe avait reçu des javelots et d’autres armes antichars, ils n’avaient pas de batteries pour les unités de lancement, ce qui rendait effectivement les missiles inutilisables.

Lire la suite

Les mercenaires britanniques en Ukraine risquent la peine de mort

Après deux nuits sous le bombardement intensif de l’artillerie russe, huit des vingt combattants étrangers de l’unité de Dakota ont abandonné leurs positions, a-t-il expliqué. Il a affirmé qu’un autre vétéran de la marine américaine avait tenté de casser sa mitrailleuse avec une pierre, espérant apparemment le faire passer pour des dommages de combat, tandis qu’un autre avait feint d’être blessé.

Le ressortissant américain est finalement rentré chez lui après avoir reçu un diagnostic de lésion cérébrale, qui, comme il l’a dit, était probablement le résultat d’avoir été trop près du bombardement.

Un autre vétéran de l’armée américaine, Dane Miller, qui n’a pas participé aux combats réels en Ukraine mais a plutôt aidé à évaluer les dossiers militaires des futurs combattants étrangers en Pologne, a déclaré au Post que certains des volontaires avaient surestimé leur expérience militaire. Selon Miller, tous les hommes souhaitant se battre pour l’Ukraine n’avaient pas déjà combattu, bien qu’ils soient des vétérans militaires, tandis que d’autres n’avaient participé qu’à des opérations anti-insurrectionnelles limitées. En conséquence, il a dû conseiller certains des combattants en herbe, qui étaient apparemment conduits par “cette idée d’héroïsme”, contre aller en Ukraine.

Le média américain a également interviewé un vétéran de l’armée allemande, nommé Pascal. Il faisait partie d’une équipe avec Willy Joseph Cancel, 22 ans, un vétéran du Corps des Marines américain qui aurait été tué dans les environs de la ville de Nikolayev, dans le sud de l’Ukraine, fin avril.

Pascal a déclaré au journal que les problèmes avaient commencé dès le début de leur déploiement, avec le groupe de combattants étrangers dont il faisait partie, soupçonnant que leurs radios bidirectionnelles étaient surveillées par les forces russes. Pour aggraver les choses, son unité manquait de batteries suffisantes, ce qui signifie que les combattants finissaient souvent par utiliser des téléphones portables non sécurisés et WhatsApp. Le ressortissant allemand a déclaré qu’il fondait ses soupçons sur le fait que peu de temps après que les combattants de son unité aient échangé des plans via l’une de ces méthodes de communication, leurs positions seraient soumises à des bombardements d’artillerie russe.

Selon Pascal, les combattants étrangers s’étaient sentis sous-informés, n’ayant souvent même pas une idée claire de l’endroit où ils se trouvaient et des positions de l’armée russe. Le jour où Cancel a été tué, leur unité avait essuyé des tirs depuis une position qu’ils croyaient être ukrainienne, a affirmé le vétéran de l’armée allemande. Il a expliqué que son unité n’avait eu aucune communication radio pour confirmer cela, cependant.

Lire la suite

PHOTO DE FICHIER.  Borodyanka, Ukraine.  Photo AP Photo / Vadim Ghirda
Des volontaires militaires étrangers partagent leurs expériences des combats en Ukraine

“Dès le début, nous n’avions aucune chance” Pascal a conclu.

Les circonstances exactes de la mort de son camarade américain ne sont, à ce jour, pas connues, et le corps de Cancel n’a toujours pas été retrouvé.

Un citoyen américain d’origine ukrainienne, qui a demandé à être identifié uniquement par son indicatif d’appel radio – Texas – a déclaré au Post qu’il avait décidé de rejoindre la mêlée malgré l’absence d’expérience militaire préalable. L’homme a également reconnu qu’après sa tournée en Ukraine, la vie paisible à la maison avait commencé à paraître de plus en plus ennuyeuse.

“Une fois que vous voyez ce contraste entre la vie et la mort, vous revenez à une vie paisible et à un travail paisible”, l’homme a expliqué, “tout semble être moins significatif en comparaison.”

Texas a déclaré qu’il était tenté chaque jour de retourner sur le champ de bataille.

Peu de temps après que Moscou a lancé son assaut contre l’Ukraine fin février, des volontaires et des mercenaires de pays étrangers se sont rendus sur le champ de bataille pour rejoindre le combat contre les forces russes. Certains ont fini par être capturés.

Trois mercenaires présumés du Royaume-Uni et du Maroc, qui ont rejoint l’armée ukrainienne et ont ensuite été capturés par les forces de la République populaire de Donetsk (RPD), pourraient désormais y être passibles de la peine de mort, a annoncé vendredi le bureau du procureur général de la république. Une affaire pénale à leur encontre a été renvoyée devant la justice.

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire