Les démocrates de l’Arizona viennent de traiter Kyrsten Sinema d’une réprimande officielle – Mother Jones

0
129

Tom Williams/Getty

Combattez la désinformation. Obtenez un récapitulatif quotidien des faits importants. Inscrivez-vous gratuitement Mère Jones bulletin.

Samedi matin, Les dirigeants du Parti démocrate de l’Arizona ont officiellement réprimandé le sénateur Kyrsten Sinema (D-Arizona) pour s’être rangé du côté des républicains pour voter contre la modification des règles du Sénat afin d’adopter une législation sur le droit de vote cette semaine. Le conseil exécutif du parti a déclaré qu’il avait voté en faveur de la censure de Sinema pour son “incapacité à faire tout ce qu’il fallait pour assurer la santé de notre démocratie”.

“Je veux être clair, le Parti démocrate de l’Arizona est une coalition diversifiée avec beaucoup de place pour les désaccords politiques”, ont écrit les dirigeants démocrates dans un communiqué. “Cependant, sur la question de l’obstruction systématique et de l’urgence de protéger les droits de vote, nous avons été parfaitement clairs.”

Sinema et Joe Manchin (DW.Va.) ont été les deux seuls démocrates à voter contre la modification des règles d’obstruction du Sénat mercredi soir. Les 50 républicains ont voté contre la mesure. Comme l’écrit mon collègue Ari Berman, le vote a effectivement tué le dernier et meilleur espoir des démocrates de protéger la démocratie américaine :

Sinema a déclaré dans le passé que si les démocrates réformaient l’obstruction systématique, lorsque les républicains reprendraient le Sénat, ils promulgueraient restrictions radicales sur le vote, comme une loi nationale sur l’identification des électeurs ou des limites au vote par correspondance. Mais ces restrictions au vote sont se produit déjà au niveau de l’État, notamment dans son État d’origine.

Au cours de l’année écoulée, les républicains de l’Arizona ont retiré le pouvoir à la secrétaire d’État démocrate Katie Hobbs, rendu plus difficile pour les électeurs la réception et le retour des bulletins de vote par correspondance, purgé les électeurs d’une liste permanente de vote par correspondance et répandu d’innombrables mensonges par le biais d’un faux audit qui a finalement réaffirmé la victoire de Biden. Bien que Sinema ait dénoncé certains de ces efforts, en soutenant l’obstruction systématique, elle empêche les démocrates de les inverser.

Cela permettra aux républicains d’adopter de nouvelles lois de suppression des électeurs, des mesures de subversion électorale et des cartes extrêmement gerrymander sans conséquences, laissant ainsi le GOP truquer les mi-mandats et jeter les bases pour voler les élections de 2024.

Pendant ce temps, les sondages de Sinema ont chuté parmi les électeurs de l’Arizona, et des courtiers démocrates comme EMILY’s List, une organisation pro-choix, et le groupe de défense des droits reproductifs NARAL ont récemment annoncé qu’ils ne la soutiendraient plus. Selon des données accessibles au public, la liste d’EMILY fait partie des principaux soutiens financiers de Sinema.

“Élire des femmes démocrates pro-choix n’est pas possible sans des élections libres et équitables”, a écrit la présidente de la liste d’EMILY, Laphonza Butler, dans un communiqué. “La protection du droit de choisir n’est pas possible sans accès aux urnes.”



La source: www.motherjones.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire