Les députés veulent que les auteurs de crimes de guerre en Ukraine soient traduits en justice

0
289

Le tribunal international spécial devrait enquêter sur les dirigeants et commandants militaires russes et leurs alliés pour le crime d’agression contre l’Ukraine, ont déclaré les députés européens dans la résolution adoptée le 19 mai.

Il ne suffit plus de parler de l’agression russe, il faut agir. Les députés ont appelé l’Union européenne à prendre toutes les mesures nécessaires dans les procédures et tribunaux internationaux pour soutenir la poursuite des régimes russe et biélorusse pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité, génocide et agression. Ces enquêtes et les poursuites qui en découlent devraient également s’appliquer à tous les membres des forces armées russes et aux responsables gouvernementaux impliqués dans des crimes de guerre, ont demandé les députés.

L’UE doit soutenir la mise en place d’un tribunal international spécial pour punir le crime d’agression commis contre l’Ukraine, pour lequel la Cour pénale internationale (CPI) n’a pas compétence et demander des comptes aux dirigeants politiques et militaires russes et à ceux de ses alliés, ont déclaré les députés. .

Les députés ont également appelé l’UE à fournir, dès que possible, toutes les ressources humaines et budgétaires nécessaires ainsi que le soutien administratif, d’enquête et logistique nécessaires à la mise en place de ce tribunal.

Ne devenez pas insensible aux prétendues atrocités que le Kremlin perpétue en Ukraine et contre le peuple ukrainien. Selon le Parlement européen, les atrocités signalées telles que les bombardements aveugles de villes et villages, les déportations forcées, l’utilisation de munitions interdites, les attaques contre des civils fuyant via des couloirs humanitaires convenus à l’avance, les exécutions et les violences sexuelles constituent des violations du droit international humanitaire. Ils peuvent être qualifiés de crimes de guerre, ont déclaré les députés, soulignant qu’ils n’ont jusqu’à présent pas été poursuivis.

Une action rapide est d’une importance cruciale

Les députés ont souligné que l’UE doit agir rapidement, car il existe un risque grave qu’en raison des hostilités en cours, des preuves liées à des crimes de guerre soient détruites.

Ils ont exprimé leur plein soutien à l’enquête du Procureur de la CPI et au travail de la Commission d’enquête du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ainsi qu’aux organisations indépendantes de la société civile et aux autorités ukrainiennes travaillant à la collecte de preuves.

Les députés se sont félicités de l’équipe d’enquête conjointe mise en place par la Lituanie, la Pologne et l’Ukraine, qui est coordonnée par l’Agence de l’Union européenne pour la coopération en matière de justice pénale Eurojust, et à laquelle participera le Bureau du Procureur de la CPI, et encouragent les autres États membres à rejoindre cette équipe.

La source: www.neweurope.eu

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire