Les États-Unis envisagent de vendre des drones de combat ukrainiens – médias – RT World News

0
170

La Maison Blanche prévoit de vendre à Kiev quatre drones de combat MQ-1C Grey Eagle, a rapporté mercredi Reuters, citant trois personnes proches du dossier.

Le président américain Joe Biden a l’intention d’informer le Congrès de la vente potentielle “dans les jours à venir,” dit le rapport.

Le Grey Eagle est la nouvelle version du drone d’attaque MQ-1 Predator de l’armée américaine, qui a été largement utilisé pour les frappes aériennes au Moyen-Orient.

L’avion sans pilote peut voler pendant plus de 40 heures et être équipé de jusqu’à huit missiles Hellfire.

Selon Reuters, la vente pourrait encore être bloquée par le Congrès ou annulée par la Maison Blanche. Le plan est à l’étude au Pentagone depuis plusieurs semaines, selon le rapport.

Un porte-parole de la Maison Blanche a renvoyé la demande de commentaires de Reuters au Pentagone, dont le porte-parole a déclaré à l’agence de presse qu’il y avait “rien à signaler”

Le mois dernier, Biden a autorisé 40 milliards de dollars d’aide militaire et autre à l’Ukraine dans le cadre de la campagne militaire de la Russie contre le pays voisin. Washington s’était précédemment engagé à fournir à Kiev des drones kamikazes antiblindés Switchblade et des drones de surveillance Puma. L’Ukraine, quant à elle, utilise des drones d’attaque Bayraktar TB2 de fabrication turque sur le champ de bataille.




Mercredi, Biden a confirmé que Washington enverrait plusieurs lance-roquettes HIMARS en Ukraine dans le cadre du dernier “forfait d’assistance à la sécurité”.

Moscou a averti que tout système d’arme fabriqué à l’étranger sera traité comme une cible légitime une fois qu’il entrera sur le territoire ukrainien. La Russie a également accusé l’Occident de “inondation” L’Ukraine avec des armes.

La Russie a attaqué l’Ukraine fin février, après l’échec de Kiev à mettre en œuvre les termes des accords de Minsk, signés pour la première fois en 2014, et la reconnaissance éventuelle par Moscou des républiques du Donbass de Donetsk et de Lougansk. Les protocoles négociés par l’Allemagne et la France ont été conçus pour donner aux régions séparatistes un statut spécial au sein de l’État ukrainien.

Le Kremlin a depuis exigé que l’Ukraine se déclare officiellement un pays neutre qui ne rejoindra jamais le bloc militaire de l’OTAN dirigé par les États-Unis. Kiev insiste sur le fait que l’offensive russe n’a pas été provoquée et a démenti les allégations selon lesquelles il prévoyait de reprendre les deux républiques par la force.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire