Les États-Unis insistent sur le fait qu’ils ne donneront pas à l’Ukraine des armes qui pourraient attaquer la Russie — RT World News

0
39

Washington a été “très clair” sur les armes qu’il envoie à l’Ukraine, selon un émissaire

Washington ne veut pas devenir une partie au conflit entre Kiev et Moscou, et bien que les États-Unis aient l’intention de continuer à approvisionner l’Ukraine en armes, les systèmes permettant aux forces ukrainiennes d’attaquer la Russie n’en feront pas partie, a déclaré l’ambassadrice américaine à l’ONU Linda Thomas- Greenfield a déclaré mardi.

« Écoutez, c’est très très simple. Nous avons été clairs dès le premier jour que nous fournirons à l’Ukraine des armes pour se défendre contre l’agression russe, pour se défendre à l’intérieur de ses frontières, pour lutter contre la Russie », Thomas-Greenfield a déclaré aux journalistes lors d’une conférence de presse marquant la fin de la présidence de Washington au Conseil de sécurité de l’ONU. “Nous ne fournissons aucune arme qui permettra aux Ukrainiens d’attaquer la Russie depuis l’intérieur de l’Ukraine, et le président [Joe] Biden a été très clair à ce sujet.

“Nous n’allons pas devenir [a] parti à la guerre », elle a ajouté.

Lundi, Biden a confirmé les spéculations des médias selon lesquelles les États-Unis avaient l’intention d’expédier plusieurs systèmes de lance-roquettes (MLRS) en Ukraine. Il n’a donné aucun détail à part dire qu’il était “ne va pas envoyer en Ukraine des systèmes de roquettes qui peuvent frapper la Russie.”

Les médias américains ont mentionné les systèmes MLRS comme pouvant être destinés à l’Ukraine – le lanceur à chenilles M270, retiré en 2003, ou le plus moderne M142 High Mobility Artillery Rocket System (HIMARS). Les deux peuvent lancer des missiles balistiques tactiques d’une portée allant jusqu’à 300 kilomètres, ainsi que des roquettes de barrage d’une portée effective d’environ 30 kilomètres.




“Soixante-dix kilomètres nous suffisent amplement” Le conseiller présidentiel ukrainien Alexey Arestovich a déclaré lundi, commentant ce qu’il a dit être les missiles que les États-Unis enverraient à Kiev. Il a également menacé un « caprice exemplaire » si Washington changeait d’avis.

Jusqu’à présent, les États-Unis et leurs alliés de l’OTAN ont envoyé plus de 100 pièces d’artillerie remorquées et automotrices pour remplacer certaines des pertes de combat de l’Ukraine. Depuis le début des hostilités en février, les forces de Kiev ont perdu plus de 450 lanceurs MLRS en plus de plus de 1 700 pièces d’artillerie, a annoncé mardi le ministère russe de la Défense.

La Russie a mis en garde à plusieurs reprises les États-Unis et ses alliés de l’OTAN contre l’envoi d’armes à l’Ukraine, et la presse occidentale s’est inquiétée des représailles si l’un des systèmes d’artillerie était utilisé pour attaquer le territoire russe. Moscou a accusé l’artillerie ukrainienne de plus d’une demi-douzaine d’incendies transfrontaliers qui ont tué des civils et causé des dégâts matériels. Kiev n’a ni revendiqué ni nié la responsabilité des incidents.

La Russie a attaqué l’État voisin fin février, à la suite de l’échec de l’Ukraine à mettre en œuvre les termes des accords de Minsk, signés pour la première fois en 2014, et de la reconnaissance éventuelle par Moscou des républiques du Donbass de Donetsk et de Lougansk. Le protocole de Minsk, négocié par l’Allemagne et la France, a été conçu pour donner aux régions séparatistes un statut spécial au sein de l’État ukrainien.

Le Kremlin a depuis exigé que l’Ukraine se déclare officiellement un pays neutre qui ne rejoindra jamais le bloc militaire de l’OTAN dirigé par les États-Unis. Kiev insiste sur le fait que l’offensive russe n’a pas été provoquée et a démenti les allégations selon lesquelles il prévoyait de reprendre les deux républiques par la force.

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire