Les États-Unis livrent le cosmonaute russe en orbite

0
70

La cosmonaute Anna Kikina s’est rendue à la Station spatiale internationale dans le cadre de la mission SpaceX Crew-5

Un cosmonaute russe s’est rendu à la Station spatiale internationale (ISS) à bord d’un vaisseau spatial américain pour la première fois en 20 ans. Anna Kikina faisait partie de la mission SpaceX Crew-5 qui a accosté vendredi, lors du deuxième vol dans le cadre du programme de partage de siège entre la Russie et les États-Unis.

La capsule SpaceX “Endurance” a été lancée le 5 octobre depuis le Kennedy Space Center en Floride et s’est amarrée avec succès à l’ISS vendredi après-midi. En plus de Kikina, l’équipage comprenait également les astronautes de la NASA Nicole Mann et Josh Cassada, ainsi que le Japonais Koichi Wakata.

La participation de Kikina à la mission a été rendue possible grâce à un accord signé le 14 juin 2022 entre la NASA et l’agence spatiale russe Roscosmos. L’accord historique a été conclu malgré la détérioration des relations due au conflit en cours en Ukraine et a impliqué une série d’échanges d’équipages.

L’accord porte sur un total de trois vols de cosmonautes russes sur les vaisseaux spatiaux SpaceX Dragon et de trois vols d’astronautes américains sur le vaisseau spatial Soyouz. La première mission d’échange de siège a été lancée en septembre, lorsque l’astronaute américain Frank Rubio a rejoint deux cosmonautes russes, Sergey Prokopyev et Dmirty Petelin, à bord de leur Soyouz-2.1a.

Lors du lancement, Kikina a remercié Roscosmos, la NASA et l’agence spatiale japonaise JAXA de lui avoir offert cette opportunité.

« Nous sommes si heureux de le faire ensemble. Merci à tous d’être avec nous », dit-elle en russe et en anglais, après le départ de la capsule en orbite.

Lire la suite

Le premier vol spatial russo-américain en partage de siège se profile

Kikina est la seule femme cosmonaute de la liste russe actuelle. Elle a été décrite comme une « ambassadeur de bonne volonté » par Dmitri Rogozine, alors chef de Roscosmos, en décembre 2021, alors que l’accord était encore en cours de négociation.

“Notre belle cosmonaute sera la première Russe à remplir le programme d’échange de vols”, Rogozin avait dit aux journalistes à l’époque.

Les Russes ont déjà utilisé des engins spatiaux américains pour atteindre l’orbite entre 1994 et 2002, lorsque le programme de la navette spatiale de la NASA existait encore. Les premières missions conjointes de ce type ont permis aux astronautes américains de visiter la station spatiale russe Mir dans le cadre du «programme Shuttle-Mir», tandis que les autres impliquaient des vols vers l’ISS. La NASA a cependant interrompu le programme de la navette en 2011 et a dû compter sur Roscosmos pour transporter les astronautes vers la station spatiale jusqu’en 2020.



La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire