Les États-Unis pourraient vendre des navires de guerre cahoteux à leurs alliés

0
33

Le chef américain des opérations navales a évoqué l’idée de vendre des navires avec une conception défectueuse aux pays d’Amérique du Sud

Un haut responsable de la marine américaine a proposé une alternative à la mise au rebut des navires de guerre récemment construits dont la conception et les défaillances mécaniques les rendent indignes d’être utilisés par Washington : vendre les navires à des alliés sud-américains.

“Nous devrions envisager d’offrir ces navires à d’autres pays qui seraient en mesure de les utiliser efficacement”, L’amiral Michael Gilday, chef des opérations navales, a déclaré jeudi lors d’une audition au Sénat américain. “Il y a des pays d’Amérique du Sud, par exemple, qui pourraient utiliser ces navires qui ont de petits équipages.”

Il s’agit des neuf navires de combat littoral (LCS) dont la marine américaine a demandé le démantèlement, malgré l’opposition de certains membres du Congrès. Les navires ont été construits pour un coût d’environ 360 millions de dollars chacun, et le plus jeune, l’USS St. Louis, est entré en service il y a moins de deux ans.

Représentant américain Elaine Luria (D-Virginia), un ancien officier de marine, a noté que les navires LCS défaillants font partie des 24 navires destinés au déclassement, dont 11 ont été construits il y a moins de dix ans. “La Marine doit des excuses publiques aux contribuables américains pour avoir gaspillé des dizaines de milliards de dollars sur des navires dont ils disent maintenant qu’ils ne servent à rien”, a déclaré Luria en mars, après que le Pentagone a présenté son dernier budget.

Lire la suite

Adieu ‘Liberté’ et ‘Indépendance’ ? La marine américaine prévoit de retirer les navires sous-alimentés malgré les objections du Congrès

Les soi-disant navires de la classe Freedom ont été en proie à de fréquentes pannes mécaniques. Le premier LCS, l’USS Freedom homonyme, a été mis hors service en 2021 après seulement 13 ans de service, soit à peine plus de la moitié de sa durée de vie prévue d’au moins 25 ans. Les responsables de la marine ont également signalé des défauts de conception des navires, notamment leurs systèmes de propulsion et leur puissance de feu.

“Alors que les problèmes mécaniques étaient un facteur, un facteur plus important était le manque de capacité de combat suffisante contre un concurrent pair en Chine”, Gilday a déclaré aux législateurs jeudi. Il a déclaré que le LCS était mal équipé pour l’une de ses tâches clés, la guerre anti-sous-marine, ajoutant: “Nous avons refusé de mettre un dollar supplémentaire contre ce système qui ne correspondrait pas à la menace sous-marine chinoise.”

Lire la suite

PHOTO DE FICHIER.  USS George Washington.
Une série de suicides entraîne la réinstallation de marins américains

Cependant, Luria a fait valoir que la Marine met hors service les navires plus rapidement qu’elle ne les construit, investissant dans « Gucci » des technologies qui sont à des décennies de maturité à un moment où elle a besoin d’une flotte plus importante pour faire face aux menaces croissantes de la Chine et de la Russie. “La marine n’a pas de stratégie” dit-elle. “Arrêtez de dire que vous le faites parce que si vous le faisiez, vous seriez en mesure d’expliquer comment cette taille de flotte nous permettra de défendre Taiwan.”

Les responsables de la marine ont déclaré que leurs plans de déclassement des navires, y compris la flotte LCS, permettront d’économiser environ 3,6 milliards de dollars sur cinq ans. L’idée est que retirer les navires est plus rentable que d’essayer de les rendre aptes au service. “Ces navires, par rapport aux autres, n’ont tout simplement pas apporté la valeur de la guerre au combat”, dit Gilday.

L’amiral n’a pas précisé comment les navires qui ne fonctionneraient pas comme souhaité par les États-Unis apporteraient une valeur ajoutée aux pays d’Amérique du Sud.

LIRE LA SUITE: La marine américaine punit un sous-marin qui a heurté une montagne en mer de Chine méridionale

Les navires de la classe Freedom ont été utilisés avec succès dans des opérations de lutte contre les stupéfiants. Par exemple, un LCS que la Marine prévoit de déclasser, l’USS Sioux City, a intercepté un navire en septembre dernier près de la République dominicaine et saisi plus de 20 millions de dollars de cocaïne.



La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire