Les États-Unis préparent une interdiction unilatérale des importations de pétrole russe – médias – RT World News

0
83

La Maison Blanche aurait l’intention d’interdire toutes les importations de pétrole russe aux États-Unis, même si elle ne peut pas obtenir le soutien de l’UE sur la question, ont déclaré lundi à Reuters deux personnes proches du dossier. Le président américain Joe Biden abordera le sujet lors d’une conférence téléphonique lundi avec ses homologues français, allemand et britannique dans laquelle il espère obtenir leur soutien.

Un haut responsable américain a confirmé à Reuters que si la législation interdisant les importations russes est adoptée, «ce ne sont probablement que les États-Unis.”




L’Europe est déjà confrontée à des prix record du pétrole et du gaz naturel en raison des sanctions imposées à la Russie suite à son invasion de l’Ukraine, établissant un record absolu de 345 € par mégawattheure pour les contrats à terme sur le gaz naturel. Les États-Unis voient également les prix de l’énergie augmenter, le gaz devant dépasser son sommet historique de 4,103 $ le gallon plus tard cette semaine. Les prix mondiaux du pétrole ont atteint leur plus haut niveau depuis la crise financière de 2008, atteignant 140 dollars le baril de Brent.

Ces chiffres époustouflants n’ont pas empêché les États-Unis de se précipiter pour interdire les importations énergétiques russes. Un groupe bipartite de sénateurs dirigé par Joe Manchin (D-Virginie occidentale) et Lisa Murkowski (R-Alaska) a présenté la semaine dernière un projet de loi visant à interdire les importations de pétrole russe en déclarant une nouvelle urgence nationale, et le projet de loi devrait être rapide- suivi.

La Maison c’est aussi “explorant” la possibilité d’interdire les importations de pétrole russe, selon une lettre de dimanche de la présidente Nancy Pelosi, et un autre programme d’aide massif – celui-ci totalisant 10 milliards de dollars – devrait être envoyé en Ukraine alors que les Américains luttent pour payer le loyer et mettre de la nourriture sur le table sous une inflation très élevée.

Alors que la dépendance de l’Amérique vis-à-vis du pétrole et du gaz russes est inférieure à celle de l’Europe, avec moins de 7 % de son pétrole fourni par Moscou, une interdiction ferait encore grimper les prix du carburant dans le monde entier. L’administration Biden a libéré 30 millions de barils de pétrole des réserves stratégiques du pays dans le but de maintenir les prix bas, tandis que certains démocrates ont envisagé une “exonération de la taxe sur l’essence” pour alléger la pression sur les portefeuilles des conducteurs.

Selon Axios, la Maison Blanche prévoit un voyage en Arabie saoudite pour pousser Riyad à augmenter la production de pétrole afin de faire baisser le prix à la pompe pour les alliés européens de Washington, bien qu’un responsable de la Maison Blanche ait nié qu’un tel voyage était prévu.

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire