Les étudiants manifestent contre la guerre | Drapeau rouge

0
159

L’Union nationale des étudiants a organisé des rassemblements contre la guerre à l’échelle nationale le 9 août, exigeant que le gouvernement albanais rompe l’alliance AUKUS et finance à la place le logement et l’aide sociale.

Une enquête récente du groupe de campagne Everybody’s Home a révélé que 80 pour cent des locataires sont en situation de stress lié au logement. Pendant ce temps, la Commonwealth Bank a récemment enregistré un bénéfice record de 10,2 milliards de dollars. Pourtant, le gouvernement travailliste a rejeté les appels au gel des loyers, à l’augmentation des allocations sociales au-dessus du seuil de pauvreté ou à la construction de logements sociaux adéquats. Au lieu de cela, il dépense 368 milliards de dollars en sous-marins à propulsion nucléaire. Nos propres universités développent des programmes nucléaires et des partenariats en matière d’armement avec de grands fabricants d’armes.

En réponse, les étudiants ont manifesté sur leurs campus pour prendre position contre ce bellicisme. À Perth, 80 personnes ont manifesté contre un centre de recrutement des forces de défense australiennes. L’Australie occidentale accueillera des sous-marins nucléaires dans le cadre de l’accord AUKUS, et l’UWA organise ce mois-ci une « masterclass AUKUS ».

À l’Université d’Adélaïde, 50 personnes se sont rassemblées devant le bâtiment de la Défense pour protester contre les liens étroits qui unissent l’université à l’industrie de guerre. Les sous-marins AUKUS seront construits en Australie-Méridionale, et ses universités devraient jouer un rôle clé dans le développement de la technologie nécessaire à leur mise en œuvre, notamment nucléaire.

Lors du rassemblement de Melbourne, Dave Sweeney, de la Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires, a parlé du danger permanent que représente l’uranium de qualité militaire que l’Australie va acquérir dans le cadre de cet accord. La manifestation coïncidait avec l’anniversaire du bombardement de Nagasaki, au cours duquel des dizaines de milliers de civils ont été massacrés par une bombe nucléaire.

Sanne de Swart des Amis de la Terre a déclaré que les sous-marins visent n’importe quel port australien qui les accueille, avec des conséquences désastreuses s’ils explosent. Elle a également critiqué la décision du gouvernement albanais d’accepter une décharge de déchets nucléaires dans le cadre de l’accord AUKUS, soulignant que celle-ci se situerait probablement sur des terres aborigènes. Les manifestations ont eu lieu alors que le peuple Barngarla de Kimba a déjoué une tentative de déversement de déchets nucléaires sur leurs terres.

Les étudiants ont également manifesté à Brisbane, Canberra, Hobart, Sydney et Wollongong.

Xavier Dupé est responsable pédagogique du Syndicat national des étudiants.

Source: https://redflag.org.au/article/students-march-against-war

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.



Laisser un commentaire