Les flics protestent contre la légalisation de la prise d’images de la police (VIDEO) — RT World News

0
118

Des milliers de policiers sont descendus dans le centre de Madrid en réponse aux plans du gouvernement visant à autoriser les gens à prendre des images d’officiers en service, un changement qui fait partie d’une refonte d’une loi controversée sur le bâillon.

Le cabinet de gauche espagnol s’est opposé aux forces de police du pays avec ses efforts pour réorganiser la loi sur le bâillon de 2015, qui, entre autres éléments, interdit le “diffusion non autorisée» des images des officiers. Les membres de plus de 40 syndicats de police, ainsi que leurs partisans du Parti populaire conservateur et de l’extrême droite Vox, ont défilé samedi dans les rues de la capitale espagnole. Le maire de Madrid, José Luis Martínez-Almeida, a également été aperçu lors de la manifestation.

Les propres estimations des organisateurs et celles des autorités différaient fortement, avec entre 20 000 et 150 000 personnes qui auraient assisté au rassemblement. Parmi les slogans entendus et vus lors de la manifestation figurait «non à l’insécurité en Espagne.Les manifestants affirment que le gouvernement de Pedro Sanchez refuse à la police la protection qu’il mérite avec ses projets de révision de la loi espagnole sur la sécurité des citoyens. Le chef du Parti populaire espagnol, Pablo Casado, est allé jusqu’à affirmer que le gouvernement de gauche en place se range du côté des criminels et des terroristes.




Une marche similaire en faveur de la police a également eu lieu dans la capitale espagnole mercredi, une autre étant prévue pour le 14 décembre.

Le gouvernement espagnol a refusé de céder aux pressions policières, Ione Belarra, le ministre des Droits sociaux, qualifiant la loi bâillon, votée par les conservateurs en 2015, de « »le plus grand coup porté aux libertés civiles et politiques depuis la transition [to democracy]. ” Elle a supposé que la loi était conçue spécifiquement pour réprimer la protestation sociale à la suite de la crise économique de 2008, qui a particulièrement touché l’Espagne.

En plus de permettre aux gens de prendre des photos de policiers en service, le gouvernement dirigé par les socialistes envisage également de supprimer le système par lequel les manifestants doivent informer les autorités avant tout rassemblement et d’introduire des amendes moins élevées pour les ceux trouvés en infraction avec la loi.



La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire