Les importations chinoises de pétrole en provenance de Russie augmentent au milieu des sanctions de guerre contre l’Ukraine | Guerre russo-ukrainienne

0
127

Les importations chinoises de pétrole brut en provenance de Russie ont augmenté de 55 % en mai par rapport à l’année précédente, supplantant l’Arabie saoudite en tant que principal fournisseur.

La Chine a augmenté ses importations de pétrole brut en provenance de Russie en mai, aidant à compenser les pertes de Moscou des pays occidentaux qui ont réduit les achats d’énergie russes suite à son invasion de l’Ukraine.

Les données des douanes chinoises ont montré lundi que les importations de pétrole brut en provenance de Russie ont grimpé de 55% en mai, par rapport à un an plus tôt, atteignant un niveau record et supplantant l’Arabie saoudite en tant que premier fournisseur de la Chine, alors que les raffineurs ont profité de fournitures à prix réduits dans le cadre des sanctions imposées à Moscou au cours de la guerre en Ukraine.

La Chine, deuxième économie mondiale, a importé environ 8,42 millions de tonnes de pétrole de Russie le mois dernier, selon les données de l’Administration générale des douanes chinoises. Il a importé 7,82 millions de tonnes de pétrole d’Arabie saoudite au cours de la même période.

La Chine est le plus grand marché de pétrole brut de la Russie depuis 2016 et n’a pas publiquement condamné la guerre de Moscou en Ukraine. Au lieu de cela, la Chine a exigé des gains économiques de son voisin isolé.

Les importations de pétrole russe comprennent les approvisionnements pompés via l’oléoduc de la Sibérie orientale dans l’océan Pacifique et les expéditions maritimes depuis les ports russes d’Europe et d’Extrême-Orient.

Les données, qui montrent que la Russie a repris le premier rang des fournisseurs du plus grand importateur mondial de pétrole brut après un écart de 19 mois, indiquent que Moscou est en mesure de trouver des acheteurs pour son pétrole malgré les sanctions occidentales, bien qu’elle ait dû réduire les prix. faire cela.

La Chine a acheté pour 7,47 milliards de dollars de produits énergétiques russes en mai, soit environ 1 milliard de dollars de plus qu’en avril, selon Bloomberg News.

Les nouvelles données douanières chinoises surviennent quatre mois après le début de la guerre en Ukraine, les acheteurs des États-Unis et d’Europe évitant les importations énergétiques russes ou se sont engagés à les réduire au cours des prochains mois.

Les analystes affirment que la demande asiatique contribue à enrayer certaines de ces pertes pour la Russie, en particulier les acheteurs chinois et indiens.

“Pour l’instant, c’est purement économique que les raffineurs indiens et chinois importent plus de pétrole brut d’origine russe… car ce pétrole est bon marché”, a déclaré l’analyste Wei Cheong Ho.

L’Inde a acheté six fois plus de pétrole russe de mars à mai par rapport à la même période l’an dernier, et les importations de la Chine au cours de cette période ont triplé, selon les données de la société de recherche Rystad Energy.

Selon le dernier rapport mondial sur le pétrole de l’Agence internationale de l’énergie, l’Inde a dépassé l’Allemagne au cours des deux derniers mois en tant que deuxième plus grand importateur de brut russe.

Par ailleurs, les données ont également montré que les importations chinoises de gaz naturel liquéfié (GNL) russe s’élevaient à près de 400 000 tonnes le mois dernier, soit 56 % de plus qu’en mai 2021.

Au cours des cinq premiers mois de cette année, les importations de GNL russe – provenant principalement du projet Sakhalin-2 en Extrême-Orient et de Yamal LNG dans l’Arctique russe – ont augmenté de 22% sur l’année pour atteindre 1,84 million de tonnes, selon les données douanières.

Source: https://www.aljazeera.com/economy/2022/6/20/china-oil-imports-from-sanctioned-russia-skyrocket-surpass-saudi

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire