Les Palestiniens résistent « parce qu’ils espèrent », et non par désespoir

0
118

Les événements du 7 octobre, lorsque l’opération Al-Aqsa Flood a commencé, ont fait du Hamas un épouvantail terrifiant dans l’imaginaire occidental et sioniste. La résistance palestinienne, dans toute sa diversité de pensée et d’objectifs, est réduite à l’idée du Hamas, décrit sans réserve et à bout de souffle comme une entité terroriste. Ainsi, toute résistance palestinienne est assimilée au terrorisme, et tous ceux qui agissent en solidarité avec la Palestine deviennent des sympathisants du terrorisme. Le but de cette construction du combattant de la liberté palestinien en une « figure profane » n’est pas seulement de déformer la réalité de l’oppression palestinienne et de justifier la violence gratuite d’Israël, mais aussi de contrôler les frontières du discours et de la pensée acceptables parmi ceux dont les sympathies vont à la Palestine. .

Beaucoup dans la gauche occidentale ont capitulé devant cette pression, tentant de suivre une ligne souvent contradictoire entre le respect des droits palestiniens dans l’abstrait et le rejet des méthodes réelles déployées par les Palestiniens pour parvenir à leur libération. Un examen sérieux de la composition des différentes factions armées palestiniennes, de ce qui les motive, de leurs horizons politiques et de ce que le déluge d’Al-Aqsa a réalisé du point de vue stratégique de ces groupes reste un débat tabou. Comme point d’entrée sur la complexité et les perspectives de la résistance palestinienne, The Real News s’entretient avec l’écrivain, conférencier et doctorant Abdaljawad Omar.

Abdjawad Omar est un écrivain, analyste et conférencier basé à Ramallah, en Palestine. Il est doctorant et chargé de cours à temps partiel au Département de philosophie et d’études culturelles de l’Université de Birzeit.

Note de l’éditeur: Peu après la fin de cet enregistrement, le 16 novembre, Israël a commencé à bombarder les hôpitaux du camp de réfugiés de Jénine, en Cisjordanie. Le lendemain, le 17 novembre, le directeur de l’hôpital Al-Shifa a annoncé la mort des 39 prématurés retirés de leurs incubateurs à l’USIN après que l’armée israélienne ait détruit les capacités électriques de l’hôpital. Le 21 novembre, un échange partiel d’otages et une trêve de quatre jours entre Israël et le Hamas ont été annoncés.

Production en studio : Cameron Granadino
Post-production : David Hebden

Liens supplémentaires :


Transcription

Ce qui suit est une transcription précipitée et peut contenir des erreurs. Une version relue sera disponible dès que possible.

Republiez nos articles gratuitement, en ligne ou sous forme imprimée, sous licence Creative Commons.

Source: https://therealnews.com/oct-7-al-aqsa-flood-what-does-hamas-want-palestinian-resistance-contesting-terrorist-label-abdaljawad-omar

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.



Laisser un commentaire